Santé

Oiseaux : jusqu'à quelle altitude peuvent-ils voler ?

Question/RéponseClassé sous :Divers , altitude , oiseau
Le vautour de Rüppel peut voler jusqu'à 11.000 mètres d'altitude, voire plus. © RPS, Wikimedia, CC by-sa 2.5

Les oiseaux peuvent atteindre des altitudes impressionnantes, au point d'entrer en collision avec des avions de ligne ! C'est le cas du vautour de Rüppel qui a percuté un avion à 11.300 mètres d'altitude, indiquant qu'il pourrait peut-être encore monter plus haut. Ce rapace reste aujourd'hui encore le champion du monde toute catégorie confondue. L'oie à tête barrée se défend plutôt bien, puisqu'elle survole les montagnes de l'Himalaya à plus de 10.000 mètres d'altitude et des cygnes ont aussi été repérés à plus de 8.000 mètres au-dessus du sol.

Ils profitent des vents

Pourquoi montent-ils si haut ? Les oiseaux migrateurs y trouvent un intérêt particulier, car ils profitent des courants de vents forts qui les aident à se déplacer sur de grandes distances. L'augmentation de l'altitude de vol permet aussi de limiter l'hyperthermie (liée à l'intensité des battements d'ailes), grâce à la température qui atteint souvent moins de -50° C, ainsi que la déshydratation qui s'ensuit, lors des grandes migrations. Pour parvenir à atteindre de telles altitudes, ils utilisent des vents ascendants qui les hissent bien haut sans effort, mais ils doivent malgré tout maintenir leur position, nécessitant plus ou moins de dépenses énergétiques.

Une adaptation physiologique particulière

Leur voyage n'est donc pas de tout repos, car les conditions climatiques sont rudes à de telles hauteurs. Du coup, les oiseaux bénéficient d'adaptations physiologiques importantes. Pour faire face à des variations rapides d'altitude et donc des variations de pression de l'air, certains d'entre eux possèdent notamment différents types d'hémoglobines (protéines qui fixent l'oxygène dans le sang) qui interviennent à différents degrés d'altitude.

Chaque espèce aviaire est donc limitée dans son ascension par un facteur physiologique, lié à son mode de vie. La majorité des oiseaux ne franchit d'ailleurs jamais plus de 1.500 mètres d'altitude.