Quels sont les parasites qui pondent sous la peau ? © puhhha, Fotolia

Santé

Quels sont les parasites qui pondent sous la peau ?

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , Nature , peau

Oui, il y a des créatures qui vivent à l'intérieur de notre peau ! Alors, préparez-vous à vous gratter. Découvrez ces parasites qui pondent leurs œufs dans de nombreuses zones du corps humain.

Faites connaissance avec le sarcopte et l'œstre, deux parasites humains que vous n'aimeriez pas croiser...

Le sarcopte, responsable de la gale

Le sarcopte (Sarcoptes scabiei) est un minuscule insecte, trop petit pour être visible à l'œil nu, qui possède un corps rond et six pattes. Il est responsable de la gale. Un humain touché porte généralement dix à douze parasites adultes. Le mâle meurt après la reproduction mais la femelle se niche dans les couches supérieures de l'épiderme et pond un à trois œufs par jour. Elle laisse également une traînée de couleur sombre : ses excréments.

Parmi les endroits favoris des sarcoptes, citons les mains, les poignets, les aisselles et les organes génitaux. Les œufs et les excréments déclenchent des réactions allergiques au niveau de la peau, qui entraînent de sévères démangeaisons.

Si vous êtes malchanceux et avez été infecté par la « gale norvégienne », la forme la plus grave et la plus contagieuse, préparez-vous à avoir des milliers de sarcoptes dans la peau... Vos mains, vos pieds et votre tronc pèleront et se couvriront de croûtes où se dissimuleront d'innombrables animaux.

Le sarcopte (Sarcoptes scabiei) est un des nombreux parasites qui pondent sous la peau. © Kalumet, Wikipédia

L'œstre, une larve sous la peau

L'œstre est un autre parasite humain potentiel. Un mois après son retour du Costa Rica, Tanya Andrews remarqua une bosse douloureuse sur sa tête. Elle supposa qu'il s'agissait d'un abcès, jusqu'à ce que la bosse commence à onduler. Il s'avéra que c'était la larve d'un œstre. Lorsque Tanya était au Costa Rica, un moustique avait déposé un minuscule œuf sur son crâne. Il avait éclos et une larve en était sortie, qui s'était logée sous sa peau et avait commencé à grossir.

Pour traiter le parasite, les médecins l'enduisirent de vaseline. Les larves ont besoin d'air pour respirer et, quand la vaseline empêcha l'air d'arriver, la larve fut asphyxiée et mourut. Une fois la larve morte, les médecins purent l'extraire du cuir chevelu avec une pince à épiler.

Dans un autre cas répertorié, une femme canadienne rentra d'un séjour au Pérou et découvrit une grosseur juste au-dessus de sa cheville. Elle se rendit dans une clinique de Toronto et le médecin remarqua du mouvement dans la grosseur. Au cours de l'examen de la patiente, il trouva d'autres grosseurs et retira au total onze larves d'œstre toutes frétillantes.