Il existe plusieurs types de pellicules, parlez-en à votre dermatologue pour trouver le bon traitement. © suriya, fotolia

Santé

Cheveux : d'où viennent les pellicules et quelles sont les causes ?

Question/RéponseClassé sous :Cheveux , traitement des pellicules , pellicules
 

Pellicules sèches ou pellicules grasses ? Il en existe plusieurs types dont les causes sont différentes. Quelles sont-elles et comment les traiter ? Réponses d'une dermatologue.

Vous avez l'impression que votre cuir chevelu pèle littéralement ? Les pellicules qui parsèment vos épaules vous gâchent la vie ? Bien que très gênante, cette desquamation est généralement bénigne. Il arrive toutefois qu'elle relève réellement d'une pathologie et nécessite un traitement approprié.

Les pellicules les plus répandues : le pityriasis

Les pellicules viennent le plus souvent du pityriasis, affection engendrée par un champignon qui colonise le cuir chevelu et perturbe son système de renouvellement cellulaire. En effet, la peau du crâne élimine en permanence des cellules mortes pour en fabriquer de nouvelles (comme pour toutes les zones de peau). Sous l'effet du pityriasis, le processus a tendance à s'accélérer. Les cellules mortes s'agglutinent les unes aux autres et s'accumulent sous forme de squames. Résultat : des flocons bien inesthétiques sur vos épaules.

« Ce type de pellicules est courant et bénin », souligne Isabelle Gallay, dermatologue à Dijon. La transpiration comme le port d'un bonnet ou d'un chapeau peuvent accentuer le phénomène. Il existe toutefois des solutions. « Vous pouvez utiliser des shampoings antipelliculaires, mais il est conseillé de consulter un dermatologue pour connaître la fréquence d'application adaptée à votre cas », insiste-t-elle.

Les autres types de pellicules

Contrairement aux pellicules sèches dont l'apparition est provoquée par le pityriasis, « certaines pellicules ont pour origine une infection, un parasite ou une maladie. C'est notamment le cas de l'eczéma du cuir chevelu, des teignes et du psoriasis », énumère Isabelle Gallay. 

  • L'eczéma du cuir chevelu, ou dermite séborrhéique est une infection du cuir chevelu provoquée par un autre champignon, appelé Malassezia. Lorsqu'il prolifère de manière trop importante, des plaques de peau grasse, jaunâtre et squameuse se forment. Les pellicules sont alors grasses.
  • Les teignes sont des parasites. « Les enfants peuvent les attraper à l'école, tout comme les poux », souligne le Dr Gallay. Elles provoquent de grosses pellicules infectées, et entraînent des démangeaisons importantes.
  • « Une infection locale à staphylocoque doré peut également évoquer la présence de teignes, sans que ce soit le cas », ajoute-t-elle. C'est pourquoi il est impératif de consulter un dermatologue en cas d'apparition de pellicules grasses et jaunâtres.
  • Le psoriasis (maladie auto-immune) correspond à une activité excessive des systèmes de défense de l'organisme. Le psoriasis comporte ainsi une réaction exagérée aux agressions de l'environnement. Les cellules de l'épiderme se renouvelant en trop grande quantité, elles provoquent une desquamation excessive. Sur le cuir chevelu, le phénomène se manifeste donc sous forme de pellicules.

Dans tous les cas, et pour s'assurer du type de pellicules dont vous souffrez, consultez un dermatologue. Il posera le bon diagnostic et vous prescrira le traitement adéquat.

Cela vous intéressera aussi