Utiliser un micro-ondes comporte-t-il des dangers ? Afin d'éviter les risques pour la santé liés au transfert de produits chimiques présents dans les emballages, il faut privilégier les temps de cuisson au four à micro-ondes un peu plus longs et à puissance un peu plus faible. © Monkey Business Images, Shutterstock

Santé

Le four à micro-ondes est-il dangereux pour la santé ?

Question/RéponseClassé sous :biologie , four à micro-ondes , dangers pour la santé

Plus de 85 % des ménages français utilisent un four à micro-ondes. Pourtant, la question des éventuels dangers et de l'impact sur la santé de l'utilisation, plus ou moins intensive, d'un tel appareil reste en suspens.

Le four à micro-ondes est-il inoffensif ? La question est à la fois intéressante et importante tant cet appareil fait aujourd'hui partie de notre quotidien. La question est aussi complexe car, lorsque l'on parle de possibles effets sur la santé, il faut distinguer les causes possibles de ces effets.

Des ondes dangereuses pour la santé ?

Les micro-ondes que l'on trouve dans ce type de four ne sont pas ionisantes. En France, la réglementation impose aux constructeurs une fréquence comprise entre 2,4 et 2,5 gigahertz. Il s'agit là d'une fréquence comparable à celle du Wi-Fi et proche de celle employée pour faire fonctionner les téléphones portables.

L'intensité du rayonnement de fuite qui peut s'échapper de l'enceinte d'un four à micro-ondes est elle aussi régie par une norme stricte. Des tests montrent régulièrement que ces fuites sont, en général, inférieures de 10 à 100 fois à cette norme. Et, bien sûr, la dose reçue est d'autant plus faible que l'on s'éloigne du four.

Un mode de cuisson dangereux ?

Les ondes d'un four à micro-ondes provoquent l'agitation des molécules d’eau contenues dans les aliments et c'est ce qui permet de les chauffer. Dans le cadre d'une utilisation normale, la température de cuisson atteinte dépasse donc rarement les 100 °C, température à laquelle l'eau se vaporise. Ainsi le risque d'apparition de composés cancérogènes est bien plus limité qu'avec d'autres modes de cuisson. On ne peut que déconseiller les expériences de physique amusante dans un four à micro-ondes, qui peuvent conduire à des résultats dangereux.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) conseille de son côté de respecter scrupuleusement les recommandations fournies par les fabricants de produits alimentaires micro-ondables. Dépasser la puissance ou la durée de cuisson indiquées sur les emballages risque en effet d'entraîner la migration de substances chimiques vers les aliments.

Un effet sur le contenu nutritionnel des aliments ?

Les études portant sur le contenu nutritionnel des aliments cuits ou réchauffés au four à micro-ondes sont nombreuses. Globalement, la cuisson au four à micro-ondes étant plus rapide que les autres modes de cuisson, elle préserve mieux les qualités nutritionnelles des aliments, à l'exception de la vitamine B1.

Kezako : le surprenant fonctionnement du four à micro-ondes  Pour réchauffer rapidement son repas, rien de plus pratique que le four à micro-ondes. Cette invention dérivée des radars n’utilise pas la chaleur pour chauffer les aliments, mais un procédé bien plus surprenant. Unisciel et l’Université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement du four à micro-ondes.