Santé

Choisir un bon chirurgien esthétique

Question/RéponseClassé sous :Beauté , médecine , chirurgien
La consultation de la liste des chirurgiens plasticiens du Conseil national de l’Ordre des médecins est un bon critère de choix en vue de subir une opération de chirurgie esthétique. © DR

Où trouver le bon chirurgien esthétique ? Lorsqu'on envisage une intervention à visée esthétique, on est souvent saisi de crainte et d'espoir. On sait que ce n'est pas une opération vitale, mais on en a rêvé depuis longtemps. On pense que cela peut en partie changer notre vie, et on espère que cela modifiera notre rapport aux autres. Notre corps redeviendrait un ami qu'on regarderait avec bienveillance. Même si l'opération de chirurgie esthétique n'est pas obligatoire, elle prend une importance formidable pour nous. Alors, à qui confier ce corps dont on veut oublier un aspect que l'on juge disgracieux ?

La réputation du chirurgien esthétique 

Tout le monde a un ami ou une cousine qui a entendu dire qu'untel faisait des merveilles, et qu'il a même opéré quelqu'un de fort célèbre. Il s'agit donc ici de se fier au bouche-à-oreille. Cela peut être l'un des critères du choix. Un chirurgien dont la réputation s'est installée tranquillement, au cours des années, peut être digne de confiance. Sa réputation médiatique peut également jouer. Quoique... On peut se demander si l'on aurait envie de se faire opérer par le chirurgien qui est intervenu sur telle ou telle célébrité...

Bien que non vitale, une opération de chirurgie esthétique peut aider à changer les rapports qu’un individu entretient avec les autres. © DR

Si on veut se fier à la réputation du chirurgien que l'on doit choisir, le plus simple (et le plus raisonnable) est de demander des avis issus du milieu médical. Le médecin généraliste peut être à même de donner de bons conseils, ainsi que le pharmacien, qui est en contact avec une clientèle nombreuse et variée.

Une formation précise

On peut et on doit consulter la liste établie par le Conseil national de l'Ordre des médecins. Cette liste recense les noms des chirurgiens plasticiens spécialistes en chirurgie reconstructrice et esthétique. Elle ne comporte que les noms des chirurgiens ayant suivi le cursus qui leur donne l'autorisation d'exercer la chirurgie esthétique. Ils acquièrent d'abord en six ans la possibilité d'être médecin généraliste, puis ils se spécialisent pendant cinq ans dans le domaine de la chirurgie, et dans les trois dernières années, dans la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Ils sont ensuite pendant deux ans assistants ou chefs de clinique dans un service de chirurgie plastique à l'hôpital.

Ce difficile parcours leur donne le droit de faire partie de la liste officielle, qui doit nous permettre d'éliminer tous ceux qui n'y figurent pas et prétendent cependant être chirurgiens esthétiques. Notons que les spécialistes en gynécologie, oto-rhino-laryngologie et ophtalmologie peuvent réaliser des opérations de chirurgie esthétique dans leur spécialité.

Qualité, sûreté opératoire et suivi de la chirurgie esthétique

La recherche d'un chirurgien sur la liste établie par le Conseil national de l'Ordre des médecins peut vous aider à trouver le bon praticien, et vous conduire ainsi à éviter les interventions hors des frontières, ou ce que l'on a communément appelé le tourisme esthétique. Ces interventions ont pour principal intérêt d'être moins onéreuses. Elles peuvent également donner de très bons résultats. Mais on ne peut pas être assuré de la qualité du diplôme du chirurgien ni de la sûreté opératoire offerte par l'établissement où l'opération a lieu. En France, tout établissement où des opérations de chirurgie esthétique sont pratiquées reçoit un agrément officiel (DDASS). En outre, le suivi opératoire dans un pays lointain peut s'avérer complexe à mettre en œuvre.

Il est important d’établir un rapport de confiance fort avec son praticien avant un acte de médecine esthétique, comme l’injection de Botox. © DR

Le prix peut donc être un critère de choix, puisque certains patients préfèrent opter pour l'étranger et ses opérations à moindre coût. Mais il faut savoir qu'en France, le chirurgien esthétique est tenu de vous présenter un devis qui détaille tous les frais liés à l'opération. Cela ne fait bien sûr pas baisser le prix, mais il ne peut y avoir aucune mauvaise surprise à l'issue de l'intervention. Le suivi postopératoire est également compris. Le patient bénéficie d'un délai de réflexion obligatoire de 15 jours avant d'accepter ou non l'opération et son prix. Toutes ces dispositions sont obligatoires et doivent donc être respectées par tout chirurgien qui pratique sérieusement son métier.

Relation de confiance

Pour conclure, il nous faut parler de la relation chirurgien-patient. Il se peut que le patient, insuffisamment renseigné sur les difficultés de l'opération et ses résultats ou suites aléatoires, soit surpris et déçu.

Il est donc essentiel qu'une relation de confiance se tisse entre le chirurgien et le futur opéré. Pour cela, il faut que le patient puisse poser au chirurgien toutes les questions qui lui tiennent à cœur. Il faut que le chirurgien réponde très clairement à ces questions, et explique avec des mots compréhensibles par tous le déroulement de l'opération, les résultats attendus et les risques possibles.

Si on a le sentiment que le chirurgien ne répond pas à ce que l'on attend de lui (clarté des explications et empathie) pour différentes raisons (inscrit sur la liste officielle, bonne réputation, garantie d'un suivi optimal), il ne faut pas hésiter à consulter un autre chirurgien qui saura écouter et comprendre.

Article rédigé par le docteur David Picovski, chirurgien esthétique à Paris.

Cela vous intéressera aussi