Expert Santé

Michel Le Van Quyen

Chercheur en neurosciences (Inserm)

Classé sous :Santé
Le site Futura-Sciences fait rimer rigueur scientifique et plaisir de connaitre. C’est donc avec la plus grande joie que j’y apporte ma contribution.
Michel Le Van Quyen, Chercheur en neurosciences (Inserm)

Biographie

Après ses classes préparatoires, Michel Le Van Quyen a intégré en 1987 Sup Télécom Bretagne et était voué à travailler en tant qu'ingénieur dans l'industrie. Néanmoins, il a vite compris que c'était la science qu'il aimait et il a donc décidé de faire un doctorat dans le domaine des neurosciences.

Il existe aujourd'hui peu de passerelles entre les filières, et il a eu la chance de rencontrer Francisco Varela, un neurobiologiste, hors des sentiers battus, qui a accepté de diriger sa thèse et qui a pris le temps de me former à la neurobiologie.

Selon Varela, les outils mathématiques sont essentiels pour mieux comprendre le cerveau qui a une dynamique très complexe, chaotique (impliquant a fortiori l'impossibilité de prévoir leur évolution sur un long terme).

Suivant cette idée, Michel Le Van Quyen a développé des méthodes mathématiques pour rendre intelligible cette irrégularité et qui permettent l'identification de certaines lois cachées, en particulier dans le domaine de l'épilepsie.

Après un post-doc en Allemagne (Forschungzentrum de Jülich), Michel Le Van Quyen a obtenu plusieurs financements qui l'ont permis de revenir en France et, en 2000, il a intégré l'INSERM à l'hôpital de la Salpêtrière.

Actuellement, ses recherches continuent à s'intéresser à la modélisation et aux analyses mathématiques des activités du cerveau. Tout particulièrement, il étudie le neuro-feedback, dispositif permettant à un individu d'avoir une représentation de l'activité de son propre cerveau en temps réel sur un écran d'ordinateur. Ceci permet d'étudier l'effet causal de la conscience sur des activités neuronales. En 2010, Michel Le Van Quyen a rejoint le nouvel Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) dans la Salpêtrière où il dirige un groupe de recherche.

Il est l'auteur de plusieurs livres :

- Le Van Quyen M (2017) « Le cerveau amélioré : oui mais pas n'importe comment !», Livre, Edition « Flammarion »

Cliquez pour acheter le livre de l'auteur

- André C et Le Van Quyen M (2017) « Les pensées qui soignent », Livre, Edition « Belin »
- Le Van Quyen M (2016) « Il potere della mente. Come il pensiero agisce sul nostro cervello », Editioni Dedalo.
- Le Van Quyen M (2016) « Les pouvoirs de l'esprit », Livre de Poche, Edition « J'ai lu ».
- Le Van Quyen M (2015) « Les pouvoirs de l'esprit », Livre, Edition « Flammarion »

Les 5 articles récents les plus cités dans le monde sont :

C. Alvarado-Rojas, M. Valderrama, A. Fouad-Ahmed, H. Feldwisch-Drentrup, M. Ihle, C.A. Teixeira, F. Sales, A. Schulze-Bonhage, C. Adam, A. Dourado, S. Charpier, V. Navarro, M. Le Van Quyen (2014) Slow modulations of high-frequency activity (40-140 Hz) discriminate preictal changes in human focal epilepsy. Scientific Reports 4 (Article number 4545)  

Bagdasaryan J, Rimsky-Robert D, Valderrama M, Lehongre K, Adam C, Clémenceau S, Charpier S, Bastin J, Kahane P, Lachaux JP, Vincent Navarro V, Le Van Quyen M (2016) Self-induced intracerebral gamma oscillations in the human cortex. Brain 139: 3084-3091.

Alvarado-Rojas C, Huberfeld G, Baulac M, Clemenceau S, Charpier S, Miles R, Menendez de la Prida L, Le Van Quyen M (2015) Different mechanisms of ripple-like oscillations in the human epileptic subiculum. Annals of Neurology 77(2): 281-90.  

Le Van Quyen M, Muller L, Dehghani N, Telenczuk B, Cash S, Halgren E, Hatsopoulos N, Destexhe A (2016) High-frequency oscillations in human and monkey cortex during sleep. PNAS 113: 9363-9368.

J Pallud, M Le Van Quyen , F Bielle, N Cresto, M Baulac, C Duyckertz, R Miles, L Capelle, G Huberfeld (2014) Mechanisms of genesis of epileptic activities in the cortex surrounding human glioma. Science (Translational Medicine) 6: 244.

Métier

Les recherches de Michel Le Van Quyen s'intéressent à comment les nouvelles technologies permettent d'aider à mieux comprendre et traiter les maladies neurologiques.

En particulier, l'augmentation de la puissance des processeurs et des capacités de stockage font que les machines sont capables de traiter un très grand nombre de données dans des délais très courts dépassant très largement les capacités humaines dans ce domaine. Ainsi, Michel Le Van Quyen a développé, depuis plusieurs années, de nouvelles approches mathématiques adaptées à l'analyse des signaux électro-encéphalographiques (EEG), notamment dans le domaine du sommeil et de l'épilepsie.  

En effet, l'interprétation visuelle de ces données est souvent difficile et longue. En utilisant les technologies du Big Data, il est possible d'identifier des biomarqueurs EEG de l'épilepsie. Le but des recherches est d'arriver à prédire les crises et donc d'apporter un vrai bénéfice thérapeutique pour le patient.