Expert Santé

Edgardo D. Carosella

1951 -

Chercheur Hémato-Immunologie

Classé sous :médecine
L'avance scientifique et technologique ainsi que les outils actuels font que le chercheur est passé de l'état de "découvreur" à celui de "créateur". Cette évolution va probablement caractériser le scientifique du 3ème millénaire. Dans la recherche scientifique la vitesse de découvertes et créations de ces dernières décennies était d'ordre exponentiel. En revanche, la réflexion philosophique a suivi le rythme des générations, entraînant, de plus en plus, un déphasage entre les deux ; mais cette réflexion ne peut être constructive que si la dignité de l'homme et le respect pour la vie dans tous ses aspects sont mis au centre de celle-ci. La recherche scientifique commence par un grand rêve, ensuite les expériences dissipent les brumes du songe, enfin, la réflexion préserve l'humanité. Aux jeunes, source inépuisable de rêves et à Futura-Sciences de les faire rêver Edgardo D. CAROSELLA Avril 2002
Edgardo D. Carosella, Chercheur Hémato-Immunologie

Biographie

Edgardo D. CAROSELLA (MD), né en 1951, Membre Correspondant de l'Académie des Sciences de l'Institut de France, est Directeur de Recherche au Commissariat à l'Energie Atomique et Chef du Service de Recherches en Hémato-Immunologie (DSV/C.E.A.), à l'Institut Universitaire d'Hématologie à l'Hôpital Saint-Louis. Il commence ses activités de Recherche en Immunologie Cellulaire, en 1972, à l'Institut d'Hématologie de l'Académie Nationale de Médecine de BUENOS-AIRES.

Il rejoint, en 1976, l'équipe du Pr. Jean DAUSSET (Prix Nobel de Médecine 1980) à l'Hôpital Saint-Louis afin de continuer ses travaux sur le mécanisme de tolérance, particulièrement le système HLA. Dès lors, il a pu établir qu'il existait dans la réponse immunitaire cellulaire des mécanismes assurant un équilibre entre la tolérance et le rejet au non-soi. D'abord, il contribua à décrire le contrôle génétique responsable de la réponse proliférative allogénique, ensuite, il démontra l'existence des cellules suppressives induites au cours de cette réponse. Cette suppression était médiée par un facteur actif sur les cellules répondantes. Il prouvera plus tard que ceci était dû à la protéine HLA-G soluble.

C'est par ses travaux sur la molécule HLA-G qu'il a contribué, de manière décisive, à la compréhension de la tolérance foeto-maternelle. Cet antigène est présent principalement à la surface du cytotrophoblaste (tissu fœtal infiltrant l'utérus) d'où les antigènes HLA-A, -B, -C et -D, intervenant dans le rejet tissulaire, sont absents.

En effet, il apporta la première démonstration du rôle protecteur de la molécule HLA-G vis-à-vis des cellules cytotoxiques (NK) maternelles. Ainsi le fœtus est protégé des réactions de rejet médiées par les cellules immunes de sa mère.

De plus, il démontra :

i) dans le contexte de la transplantation, que l'expression de la protéine HLA-G dans les organes transplantés réduisait significativement le nombre des épisodes de rejets.

ii) dans le contexte tumoral, que la protéine HLA-G conférait une protection aux cellules cancéreuses contre l'activité lytique des cellules immunes. Ainsi elles échappent à l'immuno-surveillance cellulaire et peuvent, de la sorte, métastaser.

iii) dans l'infection par le virus HIV que l'expression de la protéine HLA-G pourrait être un nouveau mécanisme d'échappement aux cellules immunes.

En conclusion, l'expression de la protéine HLA-G, qu'elle soit dans les situations de transplantations, de la pathologie tumorale ou les infections virales (HIV), constitue un mécanisme d'échappement à l'immuno-surveillance ; tout comme les cellules fœtales se protègent de l'agression des cellules immunes maternelles.

E.D. CAROSELLA introduisit, dès lors, le concept innovant de "molécule HLA de tolérance" au sein des antigènes d'histocompatibilité, décrits jusque-là comme des antigènes de défense et de différence. Il a été le pionnier dans l'étude de cette molécule et il est leader mondial dans cette discipline, organisant et présidant successivement, en France, les 1ère et 2ème Conférences Internationales sur HLA-G (1998 et 2000) ; actuellement il organise la 3ème Conférence Internationale sur cette molécule qu'il présidera en 2003.

Il a dirigé pendant plusieurs années le Département de Recherche Immunologique de l'Institut Pasteur Mérieux. Il est Professeur Honoraire à l'Université du Salvador à Buenos-Aires, Hôte Officiel de l'Autoridad Regulatoria Nuclear à BUENOS-AIRES et Professeur Honoraire à l'Université de Mansura (Egypte).

Il a reçu plusieurs prix internationaux ainsi que le Grand Prix de l'Académie des Sciences de l'Institut de France.

Vice-Président du Conseil d'Administration du C.E.P.H. - Centre d'Etude du Polymorphisme Humain - Fondation Jean DAUSSET.

Membre de l' "European Academy of Sciences".