Expert Santé

Alain Lieury

1946 - 2015

Professeur émérite de psychologie cognitive

Classé sous :médecine
Je suis heureux de faire partager ma passion pour la mémoire avec Futura-Sciences qui nous montre de nombreux exemples de passions entre un thème scientifique et les chercheurs. Par rapport à d’autres sites scientifiques, Futura-Sciences a l’originalité et le mérite d’identifier les chercheurs qui sont la source du dossier, gage de sérieux et de confiance pour le grand public.
Alain Lieury, Professeur émérite de psychologie cognitive

Biographie

Alain Lieury (1946-2015) est né en Normandie, a fait ses études à Rouen et Caen, puis à Paris. Il débute sa carrière comme enseignant-chercheur à l'Université Paris V (1/10/69) au laboratoire de Psychologie expérimentale de Paul Fraisse pendant une dizaine d'années. Il a été nommé Professeur des Universités en 1981 à Strasbourg qu'il a quitté pour rejoindre le laboratoire historique de Psychologie expérimentale (fondé en 1896) à l'université Rennes 2.

Il a exercé différentes responsabilités, Directeur de l'UFR Science Humaines et Vice-Président Université Rennes 2 (1985-89) depuis 1995 directeur-adjoint, chargé de mission pour la construction du bâtiment Sciences Humaines  et diverses responsabilités

Expert pour différents départements du Ministère de l'Education Nationale, il est actuellement expert à la DEPP pour une large enquête sur 30.000 élèves de la 6e de collège à la 3e (2007-2013).

Alain Lieury est décédé le 1er mai 2015.

A obtenu différentes distinctions honorifiques : Palmes Académiques , chevalier (1988)

Palmes Académiques , officier (1994),Palmes Académiques , commandeur (2006).

Enseignement

Il a enseigné la psychologie expérimentale et cognitive, notamment la mémoire, l'intelligence, la perception, la motivation à divers niveaux de la 1ère année au doctorat et est actuellement professeur émérite à l'Université européenne de Bretagne (Rennes 2).

Activités de recherche

Il a été le Directeur du laboratoire de Psychologie expérimentale de l'université de Rennes 2 pendant 25 ans (1982-2007), a été Consultant scientifique pour différentes sociétés phamacologiques ou de testing (Biotrial, Sanofi-Winthrop, Marion Merrell Dow, Ipsen, etc). Directeur de collection et conseiller éditorial aux Editions DUNOD. Il  a dirigé vingt thèses et participer à une soixantaine de jurys.

Publications 

Il a publié une centaine d'articles scientifiques et de vulgarisation scientifique. Il a participé à une centaine d'événements médiatiques, Presse, Radio, Télévision ; dont 

-Télévision sur la Mémoire "La Marche du Siècle" de Jean-Marie Cavada, le 26/05/93 sur France 3.

-Télévision « Nous ne sommes pas des anges » Canal + : « La mémoire » février 2006

-Télévision : C dans l'air ; Yves Calvi , France 5: Un bon cerveau pour bien vieillir, fév. 2010.

-Le Monde : interview : Comment stimuler sa mémoire. 9/03/2011 (Paula Ravaux).

-RTL : « On est fait pour s'entendre » animée par Flavie Flament 24/04/2012

-RTL Belgique: « Les Secrets de votre Cerveau » animée par Sandrine 22/05/2012

-Télévision- France 2 : Emission « Complément d'enquête » Benoît Duquesne, La  mémoire 17/01/2013

-Télévision- France 5 : Emission « C à dire » Axel de Tarlé : Le Livre de la Mémoire, 8/05/2013

-Il a publié une vingtaine de livres dont certains traduits en une dizaine de langues (espagnol, brésilien, grec, russe...) dont

-Une Mémoire d'Elephant : vrais trucs et fausses astuces. Paris, Dunod, 2011

-Mémoire et Réussite Scolaire, Dunod, 2012, 4e édition 

-Les Secrets de votre Cerveau, Dunod, 2012 

-Psychologie Cognitive : Manuels Visuels de Licence. Dunod, 3e Edition, 2013.

-Motivation et Réussite scolaire 3e édition (avec F.Fenouillet), Dunod, Mai 2013.

La dernière publication en date : Le Livre de la Mémoire, Dunod, 2013

Métier

Dès le collège, j'ai été passionné par les sciences, notamment la géologie, la chimie, l'astronomie. Lorsqu'à 15 ans, le programme de 3ème du collège traitait de la machine à vapeur, j'avais découvert en vacances un livre sur l'énergie nucléaire et l'explication des particules atomiques. C'est au lycée que je me suis pris d'une passion pour la biologie, Darwin, la génétique et j'ai obtenu un prix au concours général des lycées, dont le sujet était l'ADN (non dans les manuels à l'époque). Je pensais faire, ce qu'on appelle maintenant « neurosciences », mais ne sachant pas qu'il fallait faire médecine, j'ai fait une première année d'université biologie-géologie (chimie, etc) puis j'ai bifurqué vers la psychologie en 2e année, inspiré par un nouveau professeur, qui arrivé à Rouen, parlait de psychologie expérimentale (scientifique en fait). Dès lors, je n'ai pas quitté cette discipline, et je suis arrivé à Paris au laboratoire de Psychologie expérimentale de Paris dirigé par Paul Fraisse, à l'époque le grand patron de cette discipline. Dans ce laboratoire, j'ai tout de suite été passionné par la Mémoire, alors que les thèmes à la mode étaient la perception et l'intelligence. Mais toujours intéressé par la biologie, et aussi par l'informatique, je pressentais que la mémoire était au cœur de ces sciences. De fait, dans les années 1960/70, la révolution informatique a fait exploser les recherches sur la mémoire. J'ai fait ma thèse de 3e cycle (pour être maître de conférences) puis ma thèse d'Etat (pour être professeur). Et après deux ans à Strasbourg, j'ai demandé le poste de l'université de Rennes 2 car il y avait un laboratoire historique, le premier laboratoire universitaire fondé en 1896. Je n'ai eu de cesse de demander à créer un musée, qui existe maintenant dans un bâtiment Sciences Humaines, ouvert en 2011 (voir le site web« musée Benjamin Bourdon ») que j'ai pu coordonner.

 

Bâtiment Sciences Humaines de l'Université Rennes 2 © Alain Lieury (architecte Claude Montfort)

La deuxième raison de ma venue à Rennes, était la présence des Télécommunications et j'ai travaillé de nombreuses années avec les ingénieurs pour étudier différentes spécialités de la mémoire, mémoire visuelle et auditive, mémoire imagée et verbale, etc. Ensuite j'ai rencontré le neurologue Hervé Allain avait qui (et nos étudiants), nous avons conçu de nombreux tests de mémoire. C'est avec lui, que nous avons participé aux développements des recherches sur les maladies neuro-dégénératives comme la maladie d'Alzheimer et de Parkinson. Enfin les apprentissages scolaires me paraissaient un sujet spécial et non des recettes dérivés des mécanismes généraux et j'ai conduit de nombreuses recherches au collège avec de nombreux professeurs ou directeurs comme Paul Durand dans un grand collège de Rennes. Etre professeur, par rapport au métier de chercheur, c'est aussi faire de l'enseignement, des cours. J'ai toujours été passionné par les cours, faisant devant des amphis de centaines d'étudiants (mille en première année, à certaines époques) des cours sur la psychologie scientifique, la mémoire, etc. Le côté moins plaisant du métier est la correction de copies, et lorsque j'avais mille étudiants, j'ai institué, comme en médecine, des QCM. Pour les étudiants avancés, j'ai dirigé de multiples mémoires de recherche en master (4e année des études) et dirigé vingt thèses. Intéressé depuis mes débuts de chercheurs par l'écriture, j'ai écrit une vingtaine de livres, traduit en une douzaine de langues (espagnol, Italien, grec, russe, arabe...) et une centaine d'articles scientifiques et de vulgarisation. Comme la mémoire est vite devenue un thème à la mode dans les média (surtout à cause de la maladie d'Alzheimer), j'ai eu une centaine d'interviews ou de participation à des radios ou des plateaux télé, ce qui m'a toujours bien plu, me faisant connaître d'autres mondes...