Santé

HLA-G et Grossesse

Dossier - La tolérance immunologique médiée par la molécule HLA-G
DossierClassé sous :médecine , immunologie , molécules

-

Les mécanismes de l'immunité cellulaire sont basés sur les reconnaissances des molécules du soi et du non-soi. Le soi d'un individu est défini par l'ensemble des molécules résultant de l'expression normale de son génome. Celles qui intègrent l'organisme depuis l'extérieur ou proviennent d'une modification des molécules du soi sont cataloguées de non-soi.

  
DossiersLa tolérance immunologique médiée par la molécule HLA-G
 

La molécule HLA-G est principalement exprimée en condition physiologique non pathologique au niveau des cellules trophoblastiques (placenta) infiltrant le tissu maternel. Son expression crée un équilibre dans la relation foeto-maternelle en inhibant l'agression des cellules immunitaires maternelles.

Distribution tissulaire HLA classe I entre la mère, le fœtus.

Notre laboratoire a montré que la molécule HLA-G présente à la surface de ces cellules inhibe l'activité cytotoxique des lymphocytes NK infiltrant le tissu maternel. Ceci est dû à l'interaction entre les récepteurs inhibiteurs de la lyse NK et HLA-G. La molécule HLA-G a également la capacité de contrer l'action des cellules T cytotoxiques en inhibant leur capacité lytique antigène-spécifique. Entre autre, la molécule HLA-G inhibe la prolifération allogénique, c'est-à-dire la capacité d'une cellule de se multiplier face à une autre cellule étrangère à son organisme.