Santé

L'identification de l'individu par son complexe HLA

Dossier - La tolérance immunologique médiée par la molécule HLA-G
DossierClassé sous :médecine , immunologie , molécules

-

Les mécanismes de l'immunité cellulaire sont basés sur les reconnaissances des molécules du soi et du non-soi. Le soi d'un individu est défini par l'ensemble des molécules résultant de l'expression normale de son génome. Celles qui intègrent l'organisme depuis l'extérieur ou proviennent d'une modification des molécules du soi sont cataloguées de non-soi.

  
DossiersLa tolérance immunologique médiée par la molécule HLA-G
 

Les mécanismes de l'immunité cellulaire sont basés sur les reconnaissances des molécules du soi et du non-soi. Le soi d'un individu est défini par l'ensemble des molécules résultant de l'expression normale de son génome.Celles qui intègrent l'organisme depuis l'extérieur ou proviennent d'une modification des molécules du soi sont cataloguées de non-soi.

Expression de la molécule HLA-G au niveau du cytotrophoblaste extravilleux. Photo Dr M. Rabreau.

Parmi les molécules du soi, le complexe HLA (de l'anglais Human Leucocyte Antigen) est composé d'une famille de protéines (ou antigènes) divisée en trois classes : les antigènes de classe I (HLA-A,-B,-C,-E,-F,-G,-H,-J,...), de classe II (HLA-DR,-DP,-DQ,...) et de classe III (complément, HSP, TNF,...). La diversité structurelle et la spécificité fonctionnelle de ces protéines HLA vont conférer aux leucocytes une identité qui est propre à chaque individu ainsi qu'un rôle direct dans le déclenchement de réactions immunitaires. Le typage HLA permettra donc de réaliser des greffes tissulaires en conditions de compatibilité, tout comme le typage des groupes sanguins (A, B, Rh) sur les globules rouges permet la transfusion sanguine.