Santé

Toutânkhamon : la mort mystérieuse de l'enfant-pharaon

Dossier - Secrets d’ossements, les énigmes résolues par la science
DossierClassé sous :médecine , anthropologie , os

-

Comment les os peuvent-ils aider une enquête criminelle ? Apprenez en quoi la datation au carbone 14 ou la croissance osseuse, utilisées par les anthropologues, permettent de résoudre des énigmes comme la mort de Toutânkhamon ou des soldats de Napoléon.

  
DossiersSecrets d’ossements, les énigmes résolues par la science
 

Ce cas est intéressant du point de vue anthropologique. En effet, il nous permet de voir quel genre de traces des objets contondants ou des manipulations peuvent laisser sur les ossements. L'anthropologie va également essayer de répondre à la question suivante : Toutânkhamon a-t-il été assassiné ?

Tête de Toutânkhamon enfant émergeant d'une fleur de lotus, évocation de la régénération permanente du Roi. La tombe de Toutânkhamon a été découverte par Howard Carter en novembre 1922. Le pharaon est mort à 19 ans, sa momie se trouvait dans un cercueil en or massif, placé à l'intérieur de deux cercueils en bois. Ces trois cercueils étaient dans un sarcophage de quartzite à couvercle de granit rouge. Autour du sarcophage, s'emboîtaient les unes dans les autres quatre chapelles en bois doré qui occupaient entièrement la salle du sarcophage. © Jean-Pierre Dalbéra, cc by 2.0

Toutânkhamon, pharaon de la XVIIIe dynastie (période du Nouvel Empire), règne sur l'Égypte de 1332 à 1323 av. J.-C. Il monte sur le trône dès l'âge de 9 ans. Comme il est trop jeune pour régner, deux de ses officiers dirigent le pays tout en exerçant une très grande influence sur le jeune pharaon. Il s'agit d'Aÿ, chef de la cavalerie, et d'Horemheb, chef de l'armée. Toutânkhamon n'est pas le descendant direct de son prédécesseur. C'est pourquoi il épouse la troisième fille d'Akhénaton, Ânkhésanamon, sa demi-sœur, afin de consolider son pouvoir.

Toutânkhamon meurt de façon mystérieuse à l'âge de 18 ou 20 ans (l'âge varie selon les textes) ; le général Aÿ prend alors le pouvoir avec l'aide des prêtres d'Amon et épouse Ânkhésanamon, la veuve du pharaon, afin d'affermir son emprise sur l'Égypte. Ânkhésanamon disparaît à son tour de façon mystérieuse peu après ce deuxième mariage. Aÿ régnera de 1323 à 1319 av. J.-C. et désignera Horemheb pour successeur.

Howard Carter découvrant le sarcophage de Toutânkhamon. Ce pharaon est décédé très jeune dans des circonstances mystérieuses. © Harry Burton, DP

En 1922, Howard Carter et lord Carnarvon découvrent le tombeau de l'enfant-pharaon, tombeau qui a depuis donné naissance à plusieurs mythes. En effet, divers membres des équipes d'archéologues (fouilleurs) seraient morts de causes naturelles après avoir participé à l'exhumation de la tombe de Toutânkhamon... Certains avancent l'hypothèse qu'ils auraient reçu des malédictions du défunt souverain !

Howard Carter explorant le sarcophage de Toutânkhamon. Des rumeurs de malédiction collent à la peau de Toutânkhamon, certains fouilleurs de la tombe ayant succombé de mort naturelle après la découverte. © DP

Il s'agit de l'un des rares tombeaux retrouvés en Égypte qui n'aient pas été pillés, et pour cause : il était protégé par le tombeau de Ramsès VI, construit au-dessus. Le sarcophage est en or massif et pèse 400 kg. L'étude du mobilier funéraire et de son tombeau révèle que Toutânkhamon accordait une très grande importance à son apparence. En effet, il a été enterré avec plusieurs objets tels que des porte-miroirs, des huiles, des onguents, des boucles et des boutons d'oreille que seuls les jeunes enfants portaient à l'époque. Il a également été enterré avec des armes, des chars et une chaise si petite qu'il l'utilisait sans doute quand il était bébé.

Comment Toutânkhamon est-il mort ?

Qui aurait eu intérêt à voir le pharaon disparaître ? La reine Ânkhésanamon avait un mobile pour tuer son mari : il ne pouvait pas lui donner un enfant viable. Elle a donc pu vouloir l'éliminer afin de perpétuer la dynastie. Le général Aÿ avait également un mobile : accéder au trône tout en n'étant pas de sang royal. Pour lui, le seul moyen d'y parvenir était d'épouser Ânkhésanamon après la mort de Toutânkhamon. Quant à Horemheb, le chef de l'armée, il avait sans doute le goût du pouvoir, donc des raisons d'assassiner Toutânkhamon, et les occasions de le faire ne lui manquaient pas.

Selon Graham Melvin, Horemheb aurait pu assassiner Toutânkhamon lors de courses de chars privées.