Santé

Toc : description du système nerveux humain

Dossier - Mieux comprendre les Toc, troubles obsessionnels compulsifs
DossierClassé sous :médecine , TOC , trouble obsessionnel compulsif

-

Derrière les gestes maniaques communément appelés Toc se cache une pathologie complexe, le trouble obsessionnel compulsif, qui peut devenir handicapante et traduit un mal-être.

  
DossiersMieux comprendre les Toc, troubles obsessionnels compulsifs
 

Siège de la pensée et point de départ de toute réflexion, le cerveau est le moteur de vie de tout être humain. Il surprend tant par sa force que par sa fragilité. Complexe, il est capable du meilleur comme d'être l'objet de multiples problèmes, comme les troubles obsessionnels compulsifs.

Description du système nerveux humain. © Ra2 studio – Fotolia.com

Constitution du système nerveux

L'encéphale. C'est la masse nerveuse représentant le système nerveux et qui contient les éléments évoqués plus bas.

Le cervelet. Il est recouvert par la boîte crânienne, et se situe sous le cerveau. Il régule la fonction motrice (qui relève des mouvements et de la gestuelle) et reçoit tous les messages envoyés par le névraxe (ou système nerveux central), composé de milliards de neurones mais aussi de la moelle épinière, du tronc cérébral et du cerveau. C'est dans l'espace étroit du cervelet que prennent place les maladies vasculaires et infectieuses, et en particulier les pathologies tumorales.

Le cerveau. C'est le lieu du système nerveux central du corps humain, mais aussi celui qui fait de ce dernier un être doué de nombreuses facultés telles que parler, lire, écrire. Il est à l'origine des possibilités motrices, cognitives, sensitives et fonctionnelles. Extrêmement puissant, il est également complexe et très fragile, et peut faire l'objet de dysfonctionnements, de troubles ou d'anomalies qui altèrent les capacités humaines. Logé dans la boîte crânienne, il est entouré du liquide céphalorachidien et est protégé par les trois méninges (membranes enveloppantes) que sont la dure-mère, l'arachnoïde et la pie-mère, dont la constitution permet d'amortir les chocs éventuels. Il pèse environ 1.400 grammes. Le cerveau se trouve à l'intérieur de l'encéphale.

Schéma du système cérébral. Il est le siège de la pensée comme de troubles comme les Toc. © Servier Medical Art

Le tronc cérébral. Il est localisé au-dessus de la moelle épinière (ou encore appelée moelle spinale), dont la fonction est de faire parvenir les messages du cerveau au reste du corps. Le tronc cérébral est constitué du mésencéphale, du pont et du bulbe rachidien. Il sert de voie d'échanges, possède des noyaux moteurs et sensoriels et contrôle la respiration, ainsi que le rythme cardiaque.

Les hémisphères

Le cerveau se dessine en deux hémisphères presque symétriques, droit et gauche, unis par un ensemble de fibres nerveuses (le corps calleux, une substance blanche) et recouverts par le cortex, qui est la couche externe enveloppante. Le cortex, structure grisâtre qui mesure à peu près deux millimètres d'épaisseur, renferme les facultés humaines d'intelligence et les fonctions de communication.

Chacun de ces hémisphères est divisé en quatre lobes :

  • le lobe frontal, en avant. Il gère la coordination des mouvements ;
  • le lobe pariétal, en arrière. Il s'occupe du toucher et de l'appréhension de l'espace ;
  • les lobes temporaux sont situés de chaque côté, au niveau des tempes. Ils sont responsables de l'audition, du goût, et de la mémoire ;
  • le lobe occipital occupe l'arrière du cerveau. Il se charge de la vision.

Focus sur le cerveau

Le cerveau se compose également du diencéphale, c'est-à-dire :

  • du thalamus, noyau gris qui sert de relais et qui reçoit, analyse et transmet les informations au cortex cérébral. Il est important dans l'équilibre de l'humeur et de la mémoire ;
  • de l'hypothalamus, qui est un noyau concentré de neurones et qui se trouve à la base du cerveau. Il est responsable de la satiété (de la faim et de la soif), des désirs sexuels et de l'éveil ;
  • de l'hypophyse, glande endocrine. Elle joue un rôle fondamental dans la production des hormones. De plus, elle est le siège des émotions, que ce soit dans la perception des douleurs ou du plaisir.

Toutes ces structures sont composées de cellules spécifiques appelées les neurones. Ces derniers transmettent les informations et communiquent en envoyant des signaux chimiques et électriques. On estime que l'être humain dispose d'environ 100 milliards de neurones. Chaque neurone est composé d'un corps cellulaire (ou soma), d'un prolongement en forme d'arbre appelé dendrite (qui reçoit les messages) et d'axones, sorte de filaments très longs, qui transmettent les informations aux autres cellules. 

Quand la communication s'établit entre les neurones, ceux-ci libèrent un composé chimique appelé neurotransmetteur (ou encore molécule neuromédiatrice). On en dénombre une soixantaine actuellement, comme la dopamine, la noradrénaline, l'acétylcholine, la sérotonine, l'endorphine, la mélatonine. Le neurone produit un neurotransmetteur qui entre en contact avec d'autres neurones grâce à la synapse, qui représente le point de jonction entre les deux.

En prise à un système complexe mais fondamental pour l'organisme, l'être humain est soumis à la toute-puissance du cerveau. C'est la raison pour laquelle une malformation, une anomalie ou un accident peut faire dégénérer certaines cellules qui provoquent des dommages irréversibles. D'autre part, un dérèglement au sein du cerveau peut faire naître des troubles du comportement ou mentaux, tels que les troubles obsessionnels compulsifs, ou Toc.