Santé

Les symptômes de la maladie d'Alzheimer

Dossier - La maladie d'Alzheimer : décryptage
DossierClassé sous :médecine , Maladie d'Alzheimer , Alzheimer

-

La maladie d'Alzheimer constitue un véritable problème de santé publique en France, en raison du vieillissement de la population. La recherche actuelle vise à trouver de nouveaux médicaments et détecter plus tôt la maladie.

  
DossiersLa maladie d'Alzheimer : décryptage
 

Les troubles apparaissent progressivement sur des mois, et même des années. La maladie d'Alzheimer peut débuter par un épisode de dépression. Les troubles de la mémoire sont généralement les premiers signes de la maladie. Ce qui peut inquiéter l'entourage, c'est qu'un parent ne se souvienne pas d'un événement récent, comme ce qu'il a fait la veille par exemple.

1 - Les troubles cognitifs

1.1. Fonctionnement de la mémoire

Quand un souvenir se met en place, plusieurs neurones du cerveau sont activés en même temps et la transmission du message de l'un à l'autre est facilitée. Pour rappeler un souvenir, le même réseau de neurones est réactivé.

On distingue plusieurs types de mémoire :

  • la mémoire à court terme (ou mémoire de travail) permet de retenir une information pendant une courte durée. Par exemple, nous pouvons retenir une adresse avant de la noter. La mémoire de travail utilise une région située dans le cortex préfrontal.
  • la mémoire à long terme peut être séparée entre mémoire implicite (ou procédurale) et explicite (ou déclarative). La mémoire implicite est la mémoire des processus inconscients, comme les capacités motrices (faire du vélo, nager...). La mémoire explicite comprend quant à elle la mémoire épisodique (ou autobiographique) et la mémoire sémantique (culture générale). La mémoire épisodique utilise des réseaux neuronaux situés dans la partie médiane du cerveau. Ces réseaux forment le "circuit de Papez". L'hippocampe est le principal élément de ce circuit ; il est situé dans la partie interne de chaque lobe temporal. L'acétylcholine et le glutamate sont deux molécules essentielles au fonctionnement de l'hippocampe. La mémoire implicite est indépendante de ce réseau.
Les différents types de mémoire

1.2. Les troubles de la mémoire

L'évaluation de la mémoire est fondamentale dans le diagnostic de la maladie d'Alzheimer.

Pour tester la mémoire de travail des patients, on leur demande de retenir une succession de 5 chiffres et de les réciter dans un sens, puis dans l'autre. La plupart du temps, les patients atteints de la maladie d'Alzheimer échouent : la mémoire à court terme est affectée.

Les malades d'Alzheimer conservent la mémoire implicite, mais leur mémoire explicite est touchée. La mémoire épisodique fait défaut, d'où une désorientation dans le temps et l'espace. Par exemple, le malade se perd dans son quartier ou oublie une date importante. La mémoire sémantique est elle aussi touchée. Le malade cherche ses mots, prend un mot pour un autre ou utilise fréquemment les mots "truc" et "machin". Les mots abstraits disparaissent souvent en premier. 

Disparition de cellules dans un cerveau malade d'Alzheimer (à droite). Source: © 2007 Alzheimer's Association. www.alz.org. All rights reserved. Illustrations by Stacy Janis.

1.3. L'apraxie gestuelle

Certains gestes du quotidien sont perturbés chez les malades d'Alzheimer. Le patient n'arrive pas à se servir d'un nouvel ustensile ménager. A la longue, l'utilisation des objets de tous les jours (téléphone, brosse à dents, couverts...) devient de plus en plus difficile, d'où une incapacité à se laver, se nourrir ou s'habiller seul.

2. Les troubles du comportement

Les troubles du comportement peuvent être une conséquence des troubles cognitifs. Le malade présente des signes d'agitation voire d'agressivité. Il se dispute avec ses proches ou répète inlassablement les mêmes gestes. Certains malades sont obsédés par le vol et accusent leurs proches de leur voler des objets, alors qu'en fait ils ont simplement oublié où ils avaient rangé leurs affaires. Des comportements de "désinhibition" peuvent apparaître. Par exemple, la personne se déshabille en public. Ceci serait dû à une lésion du cerveau dans la zone frontale, une région du cerveau qui permet à chacun de déterminer ce qui relève de l'intime ou non. Enfin, des hallucinations visuelles et auditives interviennent tardivement dans l'évolution de la maladie. Elles seraient provoquées par des lésions cérébrales dans les aires associatives visuelles ou auditives. Elles peuvent aussi être la conséquence de la prise de certains  médicaments.

3. Evolution tardive de la maladie

Lorsque la maladie atteint un stade avancé, on peut observer des raideurs et des contractions courtes et involontaires des muscles (myoclonies).
Au stade terminal de la maladie, le patient est incapable de communiquer et reste confiné dans son lit ou son fauteuil. Totalement dépendant de son entourage pour les gestes du quotidien, le malade peut souffrir de malnutrition, parfois par refus de s'alimenter. Des complications de la maladie peuvent apparaître, comme des crises d'épilepsie, des fractures dues à des chutes ou des complications causées par l'immobilisation du malade (escarres ou maladie veineuse thromboembolique).

L'évolution de la maladie conduit au décès environ 6 ans après l'apparition des premiers symptômes.

Progression de la maladie au cours du temps. Le dernier schéma illustre l’état du cerveau à un stade très avancé de la maladie. Source: © 2007 Alzheimer's Association. www.alz.org. All rights reserved. Illustrations by Stacy Janis.