Tout savoir sur l'anorexie

DossierClassé sous :maladie , médecine , Incontournables

la rédaction de Futura

-

L’anorexie touche des jeunes filles et des jeunes femmes, plus rarement des hommes. Parce qu'elles ont peur de grossir, les anorexiques vivent les yeux rivés sur leur balance, se réjouissant dès qu’elles perdent du poids. L'amaigrissement extrême, l’isolement, les problèmes psychologiques peuvent avoir des conséquences graves, mettant en jeu leur vie. Ce dossier permet de mieux comprendre l’anorexie pour la détecter au plus tôt.

  
DossiersTout savoir sur l'anorexie
 

L'anorexie touche majoritairement des jeunes filles, mais aussi des garçons. Quelles sont les principales caractéristiques de cette maladie ?

L'anorexique réduit ses prises alimentaires pour ne pas grossir et perdre du poids. Certaines anorexiques font aussi des crises de boulimie après lesquelles elles se font vomir. D'autres ont également recours à des médicaments pour éliminer plus facilement ce qu'elles mangent ou pour couper la faim.

L'anorexie est une pathologie potentiellement mortelle. © Kzenon, Shutterstock

Au fil du temps, l'amaigrissement extrême s'accompagne de problèmes de santé : arrêt des règles, mauvais fonctionnement du tube digestif, maux de tête, insomnies... Un cortège d'affections qui pourront disparaître si l'anorexique se remet à manger mieux et reprend du poids.

L'anorexie mentale doit être diagnostiquée rapidement afin de mettre en place un suivi diététique, médical et psychologique pour sortir la patiente d'une pathologie potentiellement mortelle.

Le régime est une pratique alimentaire destinée en général à faire perdre du poids. La démarche n'est pas sans risque ! Et avec la multitude de méthodes possibles, il n’est pas toujours simple de faire la part des choses. Nous avons rencontré Béatrice de Reynal, nutritionniste, pour qu’elle nous parle des pièges et des risques imputés aux régimes amincissants. © Futura-Sciences

L'adolescence, une période déterminante

On a longtemps pensé que tout se jouait dans les premières années... Aujourd'hui, l'adolescence s'impose comme un état à part entière et s'avère être une période déterminante : c'est le moment où tout se joue, avec les cartes distribuées dans l'enfance.

L'adolescence a donc ses mécanismes propres et ses pathologies spécifiques : anorexie, fugue, suicide, toxicomanie... Dans le cas de l'anorexie, les parents sont en « première ligne » : ils sont les premiers témoins et, souvent, les premiers médecins. Faut-il s'inquiéter, alors, quand son enfant se met spontanément au régime ?

Les repas peuvent être source de conflits avec la famille, avec des discussions sans fin sur l’alimentation. © Photographee.eu, Shutterstock

Les conséquences des troubles du comportement alimentaire (TCA)

Chacun connaît des épisodes de fringales ou à l'inverse un manque d'appétit dû au stress ou à la contrariété. Parfois, en particulier chez des adolescentes ou de jeunes femmes, cette relation inhabituelle à la nourriture s'installe dans la durée et donne lieu à un trouble du comportement alimentaire (TCA) : anorexie, boulimie, les deux pouvant être associées dans une forme mixte. Les troubles du comportement alimentaires doivent être distingués du grignotage ou de la suralimentation que peuvent connaître des personnes en surpoids ou obèses.

Un TCA induit des problèmes somatiques et psychologiques ; il se caractérise par un comportement alimentaire qui n'est pas conforme au comportement habituel observé dans le même contexte. Les TCA peuvent être comparés à une addiction sans drogue, et associés à d'autres troubles du comportement : l'abus d'alcool ou de psychotropes, l'automutilation, les comportements suicidaires...

Les TCA s'installent souvent à l'adolescence, lorsque les jeunes font face à des angoisses liées à leur corps.

L'anorexique mange moins par peur de grossir. © Alex Malikov, Shutterstock

Anorexie et boulimie sont les principaux TCA

Outre l'anorexie qui sera détaillée plus tard dans ce dossier, la boulimie nerveuse représente un des principaux troubles du comportement alimentaire.

La boulimie correspond à une envie irrépressible de manger. Plusieurs critères permettent de la diagnostiquer comme :

  • des épisodes qui se répètent où l'individu mange excessivement plus que ce qu'il devrait, sans pouvoir contrôler sa prise alimentaire, en un temps court (moins de deux heures) ;
  • des comportements de compensation pour éviter de grossir : se faire vomir, laxatifs, diurétiques, exercice, jeûne ;
  • l'individu est préoccupé de son physique.
  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.