Santé

Recette du clonage

Dossier - Clonage... à qui le tour ?
DossierClassé sous :génétique , clonage

-

La nouvelle du premier clonage de mammifère nous avait tous profondément ébranlés. Lorsque nous en avons pris connaissance par l'intermédiaire de la presse, l'information nous avait d'abord fait l'effet d'une bombe.

  
DossiersClonage... à qui le tour ?
 

Un animal cloné ou « clone » est un animal issu du transfert du noyau d'une cellule (extraite d'un individu dont on veut obtenir la copie) dans un ovule énucléé (extrait d'une femelle) c'est à dire dont on a enlevé le noyau.

copyright Inra

On peut obtenir des clones, avec le même génome, de plusieurs manières différentes.

  • Qu'est-ce qu'un ovule ?

Tout animal provient du développement d'une cellule initiale, que l'on appelle l'œuf fécondé ou zygote. Cette cellule initiale est le produit de la fusion de deux cellules appelées « gamètes » :

*un gamète d'origine paternelle : le spermatozoïde (formé dans les testicules du mâle).

* un gamète d'origine maternelle : l'ovule (formé dans les ovaires de la femelle).

Il y a plus de vingt ans, on a découvert que des morceaux d'ADN en forme d'anneaux peuvent se perpétuer au sein de bactéries. On les appelle « plasmides ». A la différence des virus, ils ne peuvent pas sortir de la cellule pour vivre une vie autonome.

Autrement dit, un plasmide est une sorte de virus qui ne peut vivre qu'à l'intérieur d'une bactérie ou d'une cellule comme un morceau d'ADN indépendant. Il se multiplie au fur et à mesure que la cellule ou la bactérie se multiplie. Les généticiens utilisent les plasmides comme un outil capable de multiplier à volonté (ou cloner) des morceaux d'ADN.

  • Avec la méthode des jumeaux, à quel moment de l'évolution de l'embryon doit-on couper la cellule ?

A sept jours ! C'est un moment très important dans l'histoire du développement de l'embryon, car c'est à ce moment là que commencent à se différencier les premières cellules.

La dernière technique est celle du transfert de noyaux utilisée pour obtenir Dolly. Aujourd'hui, lorsque nous parlons de clones, nous parlons le plus souvent d'animaux issus de cette technique. Son principal avantage, c'est qu'elle permet de partir non pas de quelques, mais de milliers de cellules en culture. C'est avec la naissance de Dolly que le mot clone a commencé à désigner presque exclusivement un animal issu du transfert de noyau de cellules déjà différenciées. Mais pour vous dire la vérité, cette association devenue systématique entre transfert de noyaux et clonage nous pose quelques problèmes à nous les scientifiques !

Clonage mâle
  •  Pourquoi ?

Parce qu'on peut très bien utiliser le transfert de noyau pour autre chose que pour produire des clones. On peut introduire un noyau dans un ovule énucléé pour comprendre les relations entre le noyau et le cytoplasme, par exemple. On peut aussi utiliser cette technique pour produire à partir de noyaux de cellules différenciées des cellules embryonnaires qui pourraient rendre de grands services à la médecine : étant capables de se différencier en de nombreux types cellulaires, ces cellules pourraient permettre de produire en culture une très grande variété de tissus qui pourraient après greffe chez un receveur remplacer des tissus différents : c'est ce que l'on appelle le « clonage thérapeutique » par opposition au « clonage reproductif » .