L’extrait de roucou est l’additif alimentaire E 160b. © Pixaterra, Fotolia

Santé

Roucou

DéfinitionClassé sous :Nutrition , fruit , superaliment
 

Le roucou (Bixa orellana), aussi appelé achiote, urucum ou roucouyer, est un petit arbre (environ 4 m) originaire d'Amérique tropicale. Son fruit n'est pas comestible mais l'huile de roucou est considérée comme ayant des bienfaits.

Histoire et origine du roucou

Le nom roucou dérive d'urucu, un mot de la langue des Tupis, une tribu amazonienne. Le fruit est séché afin de récupérer la cire qui entoure les graines. Cette cire est traditionnellement utilisée comme onguent qui protège du soleil et des piqûres d’insectes.

Actuellement, l'huile de roucou, rouge orangé, sert de colorant alimentaire pour la croûte de certains fromages ou pour les filets de haddock.

Le roucou est également beaucoup utilisé comme plante ornementale pour ses fleurs et ses fruits d'un rouge profond.

Propriétés et bienfaits du roucou

  • Richesse en caroténoïdes : les caroténoïdes sont les plus efficaces précurseurs de la vitamine A. Une portion de 100 g de roucou contient 3,2 g de bêtacarotène, soit 400 % de l'apport journalier recommandé. La vitamine A participe à une bonne vision, la croissance des os ou la régulation du système immunitaire. Elle contribue aussi à la santé de la peau et des muqueuses.

  • Action antioxydante : la poudre de roucou est riche en bixine, un pigment caroténoïde dont une étude a montré le fort pouvoir antioxydant. Elle limite notamment l'oxydation des lipides sanguins, et donc leur dépôt dans les vaisseaux pour une meilleure santé cardiaque. De plus, le roucou s'avère une très bonne source de sélénium et de vitamine E. Ces molécules participent également à la protection antioxydante cellulaire.