Santé

Valériane

DéfinitionClassé sous :médecine , botanique , valériane
La valériane, utile contre les insomnies ? © Franck Le Driant / FloreAlpes.com

Plante herbacée vivace, la valériane apprécie les lieux humides. Sa tige dressée et cannelée peut mesurer jusqu'à 2 mètres. Ses feuilles opposées sont dentées. Ses fleurs, petites, d'un blanc rosé, sont visibles de mai à août et se placent en grappes à l'extrémité de la tige. La plante est utilisée en phytothérapie pour ses vertus antispasmodiques. Le terme latin (valere)dont elle tire son nom, signifie d'ailleurs « bien se porter ».

La valériane est également appelée « herbe-aux-chats » car son odeur attire ces derniers. Ce sont les parties souterraines de la plante (comme la racine ou le rhizome) qui sont utilisées en phytothérapie. Récoltée au printemps ou à l'automne, la plante est principalement cultivée en France, en Allemagne et en Europe centrale. La racine de valériane contient une huile essentielle, des alcaloïdes, des tanins et des acides - valérique et isolvalérique - qui auraient des propriétés sédatives.

 La valériane et... le sevrage tabagique !

Les remèdes à base de valériane permettraient d'atténuer l'irritabilité nerveuse, les troubles cardiaques d'origine nerveuse et les crampes. Ils sont employés en cas de dépression, de fatigue, de surmenage intellectuel ou d'insomnie chronique. Utilisée en infusion par exemple, la valériane raccourcirait le temps d'endormissement et améliorerait la qualité du sommeil. La plante enfin, est parfois utilisée dans le cadre des programmes de sevrage tabagique.

Sources : 

  • Phytothérapie, la Santé par les plantes, Vidal Éditeur
  • Plantes médicinales, Gründ
  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.