Santé

Stéthoscope

DéfinitionClassé sous :médecine , Invention , auscultation
René Laennec conçoit le premier stéthoscope dans le cadre de l'auscultation cardiaque. © Luna04, CC BY-SA 3.0, Wikimédia Commons

Du grec stêthos, « poitrine », et skopein, « observer », le stéthoscope est un instrument utilisé dans le cadre de l'auscultation : l'écoute des bruits émis au sein du corps humain.

  • Inventé en 1816 par René Laennec

Invention et évolution du stéthoscope 

Le stéthoscope est inventé le 17 février 1816 par René Laennec, un médecin qui recherche un moyen d'écouter les sons du corps humain de manière médiate, sans poser directement sa tête, par pudeur. Il invente alors un moyen simple de s'éloigner tout en écoutant les bruits, par le biais d'une liasse de papier roulée. Il invente alors le principe du stéthoscope.

René Laennec conçut par la suite plusieurs modèles sommaires en bois. L'idée fut améliorée par Pierre Piorry en 1830 : ce dernier réalise un appareil en ivoire relié par un tube flexible. Dans le même temps, le premier stéthoscope biauriculaire est inventé. Enfin, en 1961, le docteur David Littman crée l'appareil contemporain que nous connaissons aujourd'hui.

Utilisation du stéthoscope

On applique le stéthoscope sur le corps d'un patient par le biais d'une membrane qui réagit aux vibrations émises par l'être humain. La membrane est reliée par un tube souple à deux embouts que le médecin place dans ses oreilles et qui l'isole des bruits ambiants. Ces embouts sont munis d'une lyre : une armature métallique qui amplifie les sons. Il est possible d'isoler certains bruits selon leur spectre. Sont ainsi écoutés les battements cardiaques, le thrill artériel, les bruits abdominaux... Il constitue un moyen simple et non intrusif d'écouter le cœur et les poumons dans le cadre d'une auscultation. Aujourd'hui, il est utilisé par tous les médecins pour une auscultation cardiaque ou pulmonaire.

Cela vous intéressera aussi