Santé

Silicose

DéfinitionClassé sous :médecine , silice , poussière
Dans les mines, les carrières ou les verreries, les travailleurs sont exposés à de fines poussières de silices. Sans protections adaptées, ces poussières peuvent entraîner une maladie pulmonaire : la silicose. © cbing73 CC by-nc-nd 3.0

La silicose est une maladie pulmonaire (pneumopathie) provoquée par l'inhalation de poussières, plus particulièrement des poussières de silice (SiO2). C'est donc une pneumoconiose.

Cette maladie professionnelle est notamment connue comme le mal des mineurs car elle affectait les ouvriers qui, dans leur mine, étaient exposés en continu aux poussières de silice et de charbon générées par l'activité minière.

La silicose se manifeste après 10 à 30 ans d'exposition et provoque une dégradation progressive et irréversible des capacités respiratoires, suite aux inflammations chroniques et à la multiplication des tissus cicatriciels (fibrose pulmonaire).

Fonctionnement de la silicose

Au niveau cellulaire, les poussières de silices sont absorbées par les phagocytes de la muqueuse pulmonaire. À l'intérieur de ces cellules, les particules minérales déchirent les lysosomes et libèrent leurs enzymes dans le cytosol, entraînant la mort de la cellule.

Les corps cellulaires morts et hyalinisés (ayant pris l'apparence du verre par accumulation de silice) et l'abondance des poussières détruisent alors les vaisseaux pulmonaires, provoquant une inflammation chronique.

L'apparition de tissus cicatriciels, qui réduisent l'élasticité et l'efficacité des poumons, se traduit par une fibrose pulmonaire qui évolue ensuite vers une sur-sécrétion de mucus (bronchite) et une destruction des alvéoles et des structures péroalvéolaires (emphysème).

Il n'existe pas de traitement efficace connu, d'où l'importance de la prévention.