Les quinolones présentent un risque de rupture du tendon d’Achille. © Phovoir

Santé

Quinolone

DéfinitionClassé sous :médecine , antibiotique , médicament

Les quinolones - ou fluoroquinolones - sont des antibiotiques obtenus par synthèse chimique. Le processus de cette dernière repose sur la synthèse à partir de la chloroquine, de 7-chloroquinoline au fort pouvoir bactéricide. Dès 1962, la première quinolone mise au point a été l'acide nalidixique, indiqué pour le traitement de certaines infections de l'appareil urinaire. Depuis, d'autres dérivés ont été synthétisés. Ces antibiotiques ont un effet antibactérien sur Escherichia coliProteus et Enterobacter notamment. Ils permettent donc de traiter de nombreuses infections génitales, urinaires, gastro-intestinales et ostéo-articulaires.

Comment agissent les quinolones ?

Les quinolones agissent sur l'ADN bactérien. Elles bloquent la synthèse de l'ADN bactérien, inhibant de manière sélective l'action de deux enzymes, l'ADN-gyrase et la topoisomérase IV.

Des contrindications ou précautions ?

Les quinolones peuvent provoquer des effets secondaires, notamment d'ordre neurosensoriel : étourdissements et sensations vertigineuses. De plus, l'absorption de ces antibiotiques peut déclencher des réactions phototoxiques parfois sévères en cas d'exposition même modérée au soleil, allant jusqu'à l'apparition de bulles posttraumatiques. En cas de douleurs, brûlures ou picotements, le patient doit rapidement consulter son médecin. Dernier effet secondaire majeur : des tendinites de la cheville et, plus grave encore, des ruptures du tendon d'Achille surviennent chez certains patients. Dans quelques cas plus rares, l'épaule et les doigts peuvent aussi être atteints. Un suivi attentif des patients sous traitement est donc de mise. Enfin, ces antibiotiques sont contrindiqués chez la femme enceinte et l'enfant.

Sources :

  • Université catholique de Louvain, Pharmacologie et pharmacothérapie des anti-infectieux, 25 mai 2011 
  • INRS, Photosensibilisation, cancers cutanés et exposition professionnelle aux ultraviolets, 2004, consulté le 26 mai 2011 
  • Association d'aide aux victimes des accidents de médicaments (AAAM), 26 mai 2011
Cela vous intéressera aussi