La pâquerette soulagerait les rhumatismes. © Phovoir

Santé

Pâquerette

DéfinitionClassé sous :médecine , botanique , digestion

Nommée parfois « Petite Marguerite » ou « Fleur de Pâques », la pâquerette est une petite fleur pérenne présente en Europe et en Asie mineure. Elle affectionne tout particulièrement les prés et les pelouses de nos jardins. Sa petite taille (environ une dizaine de centimètres) explique à elle seule le faible niveau attribué à une réflexion qualifiée comme étant... au ras des pâquerettes. Pourtant ne vous méprenez pas. La pâquerette aurait bien des vertus. Elle est d'ailleurs largement utilisée en phytothérapie.

La pâquerette aime le beau temps. Ainsi ferme-t-elle ses capitules à la tombée de la nuit pour les rouvrir au matin, dès les premiers rayons de soleil. Les parties utilisées en phytothérapie sont les feuilles et les fleurs. Ces dernières sont prélevées par pincement avec un petit bout de pédoncule. Même si elles peuvent être récoltées tout au long de l'année, la période phare se situe au printemps. Le séchage se fait à l'abri de la lumière. Les pâquerettes contiennent des saponines aux propriétés expectorantes, des huiles essentielles, des tanins, des substances mucilagineuses et des pigments.

 La pâquerette, pour soulager les rhumatismes

Son action astringente et émolliente est appréciée pour traiter le catarrhe des voies respiratoires et faciliter l'expectoration. La pâquerette serait aussi efficace dans le traitement du catarrhe de l'estomac et des intestins. Elle améliorerait également la fonction digestive, et diminuerait l'inflammation intestinale consécutive à un épisode de diarrhées. Enfin, la fleur serait efficace dans le traitement des abcès et des éruptions cutanées, et soulagerait les rhumatismes.

Source : Plantes médicinales, Gründ