L'otite séreuse est caractérisée par la présence de liquide derrière le tympan. Elle peut être à l’origine de troubles de l’audition. © JPC-PROD, Fotolia

Santé

Otite séreuse

DéfinitionClassé sous :médecine , audition , otite

Touchant principalement les enfants (mais pas seulement), l'otite séreuse - ou otite séromuqueuse - se caractérise par l'écoulement d'un liquide fluide ou de consistance « filante ».

Otite séreuse unilatérale et otite séreuse bilatérale

Celui-ci est produit par l'oreille moyenne, située derrière le tympan. Cette forme d’otite est fréquente, mais généralement bénigne. (L'otite moyenne aiguë est aussi une otite touchant l'oreille moyenne mais elle est d'origine infectieuse : on distingue l'otite virale de l'otite bactérienne.)

Près de 6 enfants sur 10 sont atteints d'une otite séreuse avant même leur première rentrée scolaire. Unilatérale, celle-ci n'aura aucun retentissement sur l'apprentissage de la parole. En revanche, si elle est bilatérale, l'apprentissage peut en être altéré, dans la mesure où l'enfant entend vraiment moins bien.

Traitement de l'otite séreuse du bébé et de l'adulte

Le défaut d'attention chez un enfant doit inciter ses parents à consulter leur médecin traitant. Celui-ci les adressera ensuite, le cas échéant, à un ORL. Le spécialiste posera rapidement le diagnostic. Il prescrira un anti-inflammatoire, associé ou non à un antibiotique. La pose d'un drain, en cas de récidive, permettra d'aérer correctement l'oreille moyenne. Chez l'adulte, l'otite séreuse est plus rare et impose systématiquement la consultation d'un ORL.

Source : interview du professeur Claude Conessa, ORL à l'hôpital du Val de Grâce, à Paris.

Se gratter l’oreille… oui mais sous IRM !  Un comédien accepte de se faire filmer en se grattant l’oreille. Seulement, il est sous IRM. Les images collectées en font un petit film original.