Santé

Oreille moyenne

DéfinitionClassé sous :médecine , tympan , osselets
L'oreille moyenne comporte le tympan et les osselets. © DR

Le rôle de l'oreille moyenne est double : elle doit à la fois protéger l'oreille interne et transformer les vibrations aériennes arrivant de l'oreille externe en vibrations solidiennes (analysables par l'oreille interne).

Structure de l'oreille moyenne

L'oreille moyenne est composée d'une chambre contenant de l'air, appelée caisse du tympan, qui contient un système de transmission solidienne, la chaîne tympano-ossiculaire, composée de trois osselets : le marteau, l'enclume et l'étrier.

La caisse du tympan est fermée sur l'oreille externe par la membrane du tympan, et sur l'oreille interne par l'intermédiaire des fenêtres ronde et ovale. De plus, elle communique avec le pharynx par la trompe d'Eustache. 

Le système auditif comprend l'oreille externe, moyenne et interne. © ide.fr

Fonctionnement de l'oreille moyenne

La transmission solidienne permet de limiter là perte d'énergie inhérente à la transmission de vibrations d'un milieu gazeux vers un milieu liquide, comme c'est le cas ici entre l'air de la caisse tympanique et les liquides labyrinthiques de l'oreille interne. 

La transformation (et l'amplification) des vibrations aériennes en vibrations solidiennes se fait par l'intermédiaire des osselets : les vibrations du tympan entraînent successivement celles du bloc marteau-enclume, puis celles de l'étrier, qui les transmet à l'oreille interne via la fenêtre ovale. Le rapport de levier effectif entre le marteau et l'enclume (de l'ordre de 20), d'une part, et le rapport de surfaces entre le tympan (60 mm2) et la platine de l'étrier (3 mm2) d'autre part font du système tympano-ossiculaire un véritable transformateur-adaptateur d'impédances qui assure une bonne amplification permettant à l'énergie sonore d'être transmise presque intégralement à l'oreille interne.

À partir de 80 décibels (dB), un réflexe protecteur (réflexe stapédien) est mis en place afin de réduire la transmission des pressions vers l'oreille interne, par l'intermédiaire des osselets et des muscles qui rattachent le marteau et l'étrier aux parois de la caisse du tympan. Cependant, ce dispositif n'est efficace ni pour les sons très intenses, ni pour les composantes de fréquences aiguës, ni pour les sons impulsionnels et il a une durée d'action limitée...