Le noyau accumbens est impliqué dans le système de récompense et l’addiction aux drogues. © tugolukof, Fotolia

Santé

Noyau accumbens

DéfinitionClassé sous :médecine , cerveau , noyau accumbens
 

Le noyau accumbens est une région du cerveau impliquée dans le circuit de la récompense et la dépendance aux drogues. C'est une structure paire, il en existe un dans l'hémisphère droit et un autre dans l'hémisphère gauche.

Le noyau accumbens est relié à d'autres régions du cerveau :

  • l'aire tegmentale ventrale du mésencéphale : les neurones de cette région fabriquent la dopamine et possèdent des axones dirigés vers le noyau accumbens,
  • le cortex préfrontal qui joue un rôle dans la motivation et la planification des actions,
  • l'hippocampe.
Localisation du noyau accumbens. © Pancrat, Wikipedia, CC BY-SA 3.0

Noyau accumbens et circuit de la récompense

Le noyau accumbens est activé lorsque le sujet attend une récompense (aliment plaisir, sexe, drogue, gain aux jeux...). Les neurotransmetteurs qui influencent le noyau accumbens sont la dopamine (le neurotransmetteur clé dans le système de récompense) et la sérotonine. La dopamine est le neurotransmetteur du plaisir, tandis que la sérotonine est plutôt inhibitrice. Les drogues opiacées (héroïne, cocaïne, morphine) agissent sur le circuit de la récompense. La consommation de drogues augmente la quantité de dopamine présente dans le noyau accumbens, ce qui est responsable du phénomène de dépendance et pousse le patient à consommer à nouveau des drogues.

En 2016, une étude a montré que la spiritualité peut activer le circuit de la récompense du noyau accumbens, tout comme le font les drogues ou le sexe.

La dépendance au tabac est-elle inscrite dans notre ADN ?  Le tabagisme est la première source de mortalité évitable dans le monde. Au-delà de la dépendance, fumer augmente le risque de cancers ou de maladies cardiovasculaires. Uwe Maskos, chef de l’unité Neurobiologie intégrative des systèmes cholinergiques à l’Institut Pasteur, nous parle des causes et conséquences du tabagisme durant cette interview.