La nidation est l’étape au cours de laquelle l’embryon s’implante dans l’utérus. © Christoph Burgstedt, Fotolia

Santé

Nidation

DéfinitionClassé sous :médecine , nidation , fécondation

Par Marie-Céline Jacquier, Futura

 

La nidation décrit l'étape au cours de laquelle un jeune embryon s'implante dans l'endomètre de l'utérus, chez les mammifères. En effet, après la fécondation qui a lieu dans les trompes, la cellule-œuf migre vers l'utérus tout en se divisant en deux, puis quatre, huit... L'embryon devient une morula (petite mûre) au quatrième jour suivant la fécondation, puis un blastocyste, au sixième jour. Ce dernier comprend une cavité appelée blastocèle.

La migration du jeune embryon en direction de l'utérus est facilitée par la contraction de cellules musculaires lisses et par le mouvement des cils des cellules de la muqueuse. Chez la femme, le blastocyste s'implante dans l'utérus le septième jour suivant la fécondation : c'est la nidation. Dans le cas d'une fécondation in vitro, elle se fait environ quatre jours après le transfert des embryons dans l'utérus de la mère.

Nidation et début de la grossesse

Dès que la nidation a eu lieu, l'embryon se met à produire une hormone : hCG (gonadostimuline chorionique humaine), qui a une action similaire à celle de la LH. hCG permet le maintien du corps jaune et la production de progestérone. Grâce à l'action de l'hormone hCG, la muqueuse utérine se maintient et les règles n'auront donc pas lieu : c'est le début de la grossesse. Les tests de grossesse consistent à détecter l'hormone hCG dans les urines de la mère.

Le stérilet (dispositif intra-utérin) empêche la nidation de l'embryon dans la muqueuse utérine.

Vidéo : le fonctionnement d'une échographie  L’échographie permet de visualiser l’intérieur du corps humain de façon non invasive. Elle utilise des ultrasons afin d’y parvenir. Unisciel et l’université de Lille 1 nous en disent plus durant cet épisode de Kézako. 

À voir aussi : 
  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.