Santé

Maladie cœliaque

DéfinitionClassé sous :médecine , biologie , maladie auto-immune
Le blé, qui contient du gluten, est un des aliments à proscrire de l'alimentation des malades. © David Monniaux / Licence Creative Commons

La maladie cœliaque, ou intolérance au gluten, est une maladie auto-immune qui affecte les villosités recouvrant l'intestin grêle. La consommation de gluten (retrouvé dans certaines céréales) entraîne l'activation inappropriée et pathologique des cellules du système immunitaire, qui se retournent alors contre l'organisme en détruisant les cellules épithéliales de l'intestin grêle.

Symptômes de la maladie cœliaque

Les symptômes sont variés : l'absorption des nutriments est affectée, et mène à un amaigrissement des malades et à des carences. Des problèmes digestifs se manifestent également : diarrhées, douleurs, ballonnements.

L'intolérance au gluten est spécifique d'un type de gluten appelé prolamine. Il est retrouvé chez certaines céréales comme le blé, l'orge ou le seigle mais pas chez le maïs.

La maladie apparaît généralement chez les bébés qui commencent à manger du gluten (après quelques mois), ou à l'âge adulte. Elle touche environ 1 personne sur 100 ou sur 300 chez les populations caucasiennes, et touche moins les populations asiatiques ou africaines.

Les facteurs de risque

Les facteurs de prédisposition à la maladie ne sont pas encore bien identifiés. Ils seraient principalement génétiques, puisque 95% des malades possèdent les gènes HLA de type DQ2 et DQ8. Mais toutes les personnes prédisposées génétiquement ne développent pas forcément la maladie. L'environnement a donc aussi un rôle : des infections bactériennes ou virales pourraient favoriser la maladie.

Le régime sans gluten, seule solution pour le moment

Les moyens de lutte contre la maladie sont très limités : seul un régime sans gluten est efficace à l'heure d'aujourd'hui. Cependant, chez certains les symptômes peuvent persister, et de plus le régime est tellement lourd qu'il est difficile d'éliminer totalement le gluten de l'alimentation.

Des antigènes précis du gluten ont été identifiés comme responsables de la réaction immunitaire. Cette nouvelle découverte permet d'espérer des traitements du type de la désensibilisation, qui pourraient même soigner la maladie.