L’EEG, l’électrocardiogramme du cerveau. © czardases

Santé

Électroencéphalogramme

DéfinitionClassé sous :médecine , cerveau , activité électrique du cerveau

L'EEG pour électroencéphalogramme, est un examen qui repose sur la mesure de l'activité électrique du cerveau. Celle-ci est effectuée par l'intermédiaire d'électrodes placées au contact du cuir chevelu. L'EEG peut être pratiqué soit dans un service de neurologie - hôpital public ou privé - soit dans un cabinet de neurologie en ville.

Pratique de l’EEG

Cet examen renseigne l'équipe médicale sur l'activité neurophysiologique du cerveau. L'EEG permet ainsi de mesurer l'activité cérébrale avec une grande précision temporelle, milliseconde par milliseconde. Cet examen permet d'orienter un diagnostic ou de suivre les effets d'un traitement.

Déroulement de l’examen

Comparable à l'électrocardiogramme (ECG) qui étudie le fonctionnement du muscle cardiaque, l'EEG est un examen indolore et non invasif. Il dure en moyenne, une vingtaine de minutes. Des électrodes sont placées sur le cuir chevelu du patient, allongé sur le dos ou assis dans un fauteuil. L'appareil d'enregistrement convertit alors les impulsions électriques en tracés graphiques. Il est ainsi possible d'obtenir une orientation diagnostique à propos de certaines affections neurologiques. Il permet aussi d'étudier certains troubles du sommeil.

Risques éventuels de l’EEG

L'électroencéphalogramme est indolore et dénué de risques. Même si certains peuvent être effrayés par l'équipement - le casque et ses électrodes... - l'EEG ne présente aucun danger. Et l'examen vise à analyser les signaux électriques émis par le cerveau, et non pas à envoyer de l'électricité à ce dernier...

Source : www.chups.jussieu.fr, consulté le 25 octobre 2010

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.