La deltaméthrine est un insecticide utilisé en agriculture. © encierro, Fotolia

Santé

Deltaméthrine

DéfinitionClassé sous :médecine , deltaméthrine , ingestion

La deltaméthrine est un pesticide insecticide de la famille des pyréthrinoïdes. Les pyréthrinoïdes sont les analogues synthétiques des pyréthrines, des substances naturelles présentes dans les fleurs de chrysanthème. La deltaméthrine a été approuvée au niveau européen pour la lutte contre les insectes, acariens et autres arthropodes en décembre 2011.

En France, la deltaméthrine est utilisée en viticulture, en arboriculture, pour les cultures de légumes et de céréales. Elle est parfois répandue lors d'épandages aériens visant à éliminer la chrysomèle, un insecte ravageur du maïs. La deltaméthrine sert aussi souvent à lutter contre des moustiques adultes vecteurs de maladies (dengue, chikungunya...), lors d'opérations de démoustication.

Les risques liés à l’utilisation de la deltaméthrine

La deltaméthrine agit sur le système nerveux des insectes. Au niveau des neurones, elle interfère avec le fonctionnement des canaux sodium, des canaux qui sont à l'origine du message nerveux. La deltaméthrine est un insecticide particulièrement toxique pour les abeilles, mais aussi pour les poissons. Neurotoxiques, les pryréthrinoïdes peuvent perturber l'orientation, l'olfaction et l'apprentissage de l'abeille.

Chez l'Homme, la deltaméthrine est considérée comme toxique à l'ingestion et à l'inhalation, mais sa toxicité par voie cutanée est faible. La deltaméthrine ne semble pas cancérogène.

Interview : la lutte contre les moustiques est-elle sans fin ?  Avec la venue de l’été, arrivent des visiteurs quelque peu indésirables, ce sont les moustiques. Parfois porteurs de virus, ils peuvent infecter des populations entières et propager des épidémies. L’Institut Pasteur travaille sur des solutions pour enrayer ce fléau, comme on peut le voir au cours de cette vidéo.