Le burn-out est directement lié aux conditions de stress au travail : tâches monotones, délais courts, responsabilités, horaires longs... © Altaide-flickr CC by nc nd 2.0

Santé

Burn-out

DéfinitionClassé sous :médecine , dépression , fatigue

Le burn-out est un état dépressif lié au milieu professionnel. Au départ associé aux catégories professionnelles aidantes (travailleurs sociaux, travailleurs médicaux...), il est désormais reconnu qu'il touche tous les types d'emplois. Les premières recherches sur le syndrome d'épuisement au travail sont attribuées au psychiatre et psychothérapeute Herbert Freudenberger, en 1974. Cependant, le concept de burn-out est posé dès 1959 par le Français Claude Veil.

Causes du burn-out

La maladie se déclenche suite à une exposition constante et prolongée au stress au travail. Elle est plus généralement associée aux métiers à forte sollicitation mentale, émotionnelle et affectives, aux postes à responsabilités ou encore lorsque les objectifs sont difficiles voire irréalisables. Les personnes à risques sont notamment celles qui s'investissent beaucoup dans leur travail.

Les causes du burn-out sont variées : journées de travail longues, surcharge de travail, pression des délais, travail monotone...

Symptômes du burn-out

Le burn-out entraîne des symptômes comportementaux tels l'irritabilité, la perte d'énergie, la colère, l'incapacité à faire face aux tensions. On note un manque d'attention, l'insomnie, l'impatience et le manque de motivation. Certaines personnes ressentent également des douleurs variées (signes constants de rhume, maux de ventre...). Au niveau psychologique, cela peut entraîner une perte d'estime de soi, un état de tristesse et de l'anxiété.

Les différentes phases du burn-out

On distingue quatre phases dans le burn-out : 

  • la phase d'alarme, qui est une manifestation du stress ;
  • la phase de résistance, durant laquelle le métabolisme s'adapte aux sensations de stress, le corps devient plus résistant ;
  • la phase de rupture, qui enclenche la réapparition des réactions caractéristiques au stress de la phase d'alarme, mais ces réactions sont alors irréversibles ;
  • la phase d'épuisement, qui se traduit par une perte des défenses psychologiques et une angoisse constante.
Cela vous intéressera aussi