La prosopagnosie est un déficit de la reconnaissance des visages. © Artem, Fotolia

Santé

Prosopagnosie

DéfinitionClassé sous :cerveau , prosopagnosie , recconnaissance des visages

La prosopagnosie est un déficit de la reconnaissance des visages. Le terme a été inventé par un médecin allemand, Joachim Bodamer, en 1947, mais les problèmes de reconnaissance des visages étaient déjà connus. Prosopagnosie vient de mots grecs signifiant « visage » et «  ne pas savoir ».

Les personnes souffrant de prosopagnosie n'arrivent pas à reconnaître des visages pourtant familiers (famille, ami, célébrité...) voire leur propre visage. Elles ont des difficultés également à mémoriser de nouveaux visages. Ce trouble est assez rare dans la population. L'acteur Thierry Lhermite est atteint de cette affection.

La prosopagnosie s'accompagne souvent d'autres troubles (achromatopsie, désorientation géographique, agnosie visuelle des objets, c'est-à-dire difficulté à reconnaître les objets). Pour reconnaître les personnes, le patient atteint de prosopagnosie peut s'aider d'autres indices comme la voix.

Les causes cérébrales de la prosopagnosie

La prosopagnosie est souvent liée à des lésions bilatérales des régions occipito-temporales, ou plus rarement de lésions occipito-temporales du côté droit uniquement. Ces lésions peuvent être liées à un AVC, une tumeur ou un traumatisme crânien. La maladie d'Alzheimer peut aussi entraîner une prosopagnosie.

Les aires cérébrales qui sont impliquées dans la reconnaissance des visages sont notamment :

  • l'aire fusiforme des visages (fusiform face area ou FFA),
  • l'aire occipitale (occipital face area ou OFA).
Cela vous intéressera aussi

Qu'est-ce qu'un trouble psychique ?  Dans cette vidéo, Virginie Lacombe, muséographe et chef de projet à la Cité des Sciences et de l’Industrie, définit les troubles psychiques. Il s’agit de pathologies diverses, aux causes elles aussi variées.