Le Gaba est un neurotransmetteur inhibiteur du cerveau. © Zerbor, Fotolia

Santé

Gaba

DéfinitionClassé sous :cerveau , médecine , GABA

Le Gaba, ou acide gamma-aminobutyrique, est un acide aminé neurotransmetteur fréquent dans le cerveau. Sa formule chimique est C4H9NO2. Le Gaba a été mis en évidence en 1950 par E. Roberts et S. Frankel qui étudiaient les acides aminés libres par chromatographie dans des tissus du système nerveux central de vertébrés.

Le Gaba est fabriqué par l'organisme à partir de l'acide glutamique.

Le Gaba est un neurotransmetteur inhibiteur chez l’adulte

Le Gaba jouerait un rôle excitateur dans le cerveau immature, au stade embryonnaire. Mais chez l'adulte, c'est un neurotransmetteur inhibiteur : lorsqu'il est libéré au niveau d'une synapse et se fixe sur son récepteur post-synaptique, il accentue le potentiel électrique négatif du neurone. Celui-ci a donc moins de chances d'être excité et de transmettre des potentiels d'action. L'interaction du Gaba avec son récepteur de type Gabaa provoque l'entrée d'ions chlore Cl- dans la cellule, y induisant une hyperpolarisation (un excès de charges négatives). Le récepteur Gabaa  est donc un canal chlore : une protéine qui laisse entrer les ions chlorure dans la cellule. Les neurones qui libèrent du Gaba sont souvent des interneurones qui jouent un rôle de contrôle sur d'autres.

Le récepteur Gabaa est la cible des benzodiazépines (comme le valium), des tranquillisants qui en favorisent l'inhibition. Celui-ci pourrait jouer un rôle pour contrôler la peur et l'anxiété. Le muscimol, un psychoactif provenant de champignon, se fixe lui aussi sur le récepteur Gabaa.

La dépression, symptômes et traitement ?  La dépression est une maladie de plus en plus fréquente, qui ne doit pas être confondue avec des moments de tristesse normaux lors des évènements tristes de la vie. Explications avec Virginie Lacombe, muséographe et chef de projet à la Cité des Sciences et de l’Industrie.