Le connectome représente la carte des réseaux du cerveau. © TZIDO SUN, Shutterstock

Santé

Connectome

DéfinitionClassé sous :cerveau , connectome , réseaux neuronaux

Par Marie-Céline Jacquier, Futura

 

Le connectome correspond à une carte des réseaux neuronaux présents dans le cerveau animal. L'étude du connectome est appelée « connectomique ».

L'étude du connectome pour comprendre le cerveau

L'objectif de tels travaux est de comprendre comment différentes régions du cerveau communiquent entre elles pour aboutir à un comportement donné. Les représentations du connectome en trois dimensions peuvent mettre en évidence les synapses (connexions entre deux neurones).

L'étude du connectome s'appuie, par exemple, sur des résultats de PET scan ou d'IRM fonctionnelle. Le principe est de détecter les zones de cerveau actives lors d'une tâche grâce à l'augmentation du flux sanguin. La neuroinformatique est aussi mise à contribution pour l'analyse des données. Chez les animaux, des produits de traçage permettent de visualiser les réseaux neuronaux.

BigBrainHuman Connectome Project et Mouse Connectome Project

Le projet BigBrain (en 2013) a consisté à réaliser une cartographie du cerveau humain à partir de coupes réalisées sur une femme décédée à l'âge de 65 ans.

Aux États-Unis, le Human Connectome Project du NIH (National Institute of Health) vise à cartographier le cerveau humain chez des sujets en bonne santé. Ce projet est mené par un consortium formé par l'université Washington de Saint-Louis, l'université du Minnesota et l'université d'Oxford.  

Le Mouse Connectome Project est un projet du NIH qui vise à cartographier les réseaux présents dans le cerveau de la souris. Ce travail s'effectue sur des souris mâles adultes de huit semaines. Une molécule leur est injectée pour être ensuite visualisée grâce à une fluorescence dans des coupes du cerveau.

Interview : peut-on numériser la conscience ?  La science fonctionne souvent par biomimétisme, c'est-à-dire en s'inspirant du vivant. Numériser la conscience humaine est donc une étape logique dans la création d’une intelligence artificielle censée simuler ou outrepasser nos capacités. Futura-Sciences a rencontré Jean-Claude Heudin, directeur du laboratoire de recherche de l’IIM (institut de l’Internet et du multimédia) afin de comprendre les difficultés d’une telle entreprise. 

À voir aussi : 
      Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.