Santé

Plaque amyloïde

DéfinitionClassé sous :biologie , médecine , protéine
La maladie d'Alzheimer se caractérise notamment par un agrégat de bêta-amyloïde formant des plaques séniles au niveau des neurones, comme on peut les voir à l'image. Les dernières thérapies visent à essayer de les dissoudre. © Nephron, Wikipédia, cc by sa 3.0

La protéine bêta-amyloïde est le composant principal des plaques amyloïdes, un agrégat protéique que l'on retrouve dans les neurones de certaines maladies neurodégénératives, dont la maladie d'Alzheimer. Le peptide diminuerait notamment la communication entre neurones.

Synthèse de la bêta-amyloïde

La bêta-amyloïde est issue du clivage enzymatique de la protéine précurseur de l'amyloïde (APP), une protéine transmembranaire dont on ignore encore la fonction, longue de 695 à 770 acides aminés. La béta-amyloïde ne compte quant à elle qu'entre 39 et 43 acides aminées, elle se retrouve dans la circulation sanguine et au niveau des neurones.

Action de la bêta-amyloïde

Dans les neurones, elle coupe la communication synaptique. Elle agit principalement au niveau cholinergique. Dans un premier temps, elle bloque la recapture de choline, indispensable à la synthèse de l'un des plus importants neurotransmetteurs impliqués dans la mémorisation : l'acétylcholine. Ensuite, la protéine bêta-amyloïde inhibe l'enzyme nécessaire à la retransformation de la choline en acétylcholine.

Plaques amyloïdes ou plaques séniles

Les plaques amyloïdes consistent en un agrégat de bêta-amyloïde, retrouvé à l'extérieur des neurones. Elles ont été identifiées par Alois Alzheimer dès le début du XXe siècle et sont impliquées dans la maladie d’Alzheimer, mais toute la lumière n'a pas encore été faite sur leurs responsabilités.