La lumière du Soleil est un synchronisateur de l'horloge biologique interne, en agissant sur la production de mélatonine. Cette dernière augmente ainsi en fin de journée pour favoriser l'endormissement. © DieterRobbins, Pixabay, DP

Santé

Horloge interne

DéfinitionClassé sous :biologie , Sommeil , hypothalamus

L'horloge interne, ou horloge biologique, représente l'ensemble des mécanismes biochimiques et physiologiques qui permettent une activité rythmique de l'organisme.

Mécanismes biologiques de l'horloge interne

En effet, différents paramètres, comme la température, la pression artérielle, la vigilance, le métabolisme, varient en fonction de l'heure de la journée. Ces phénomènes cycliques dépendent de l'horloge biologique interne. L'horloge interne est réglée sur une période d'une journée, grâce aux stimuli extérieurs (alternance jour-nuit). La lumière sert à synchroniser l'horloge interne.

Chez les animaux, l'alimentation et le sommeil dépendent du jour et de la nuit. Les migrations, la période de reproduction peuvent dépendre des saisons.

Horloge interne humaine

Des individus placés pendant plusieurs semaines dans des conditions proches de l'obscurité continuent à respecter un rythme de repos et d'activité proche du rythme circadien : celui-ci dépend donc de l'organisme lui-même. Chez l'Homme, c'est l'hypothalamus qui impose le rythme circadien de l'organisme.

Horloge interne humaine déréglée et mélatonine

La lumière peut faire varier la sécrétion d'une hormone, la mélatonine. La sécrétion de mélatonine suit un rythme circadien : elle augmente en fin de journée pour favoriser l'endormissement, et diminue le matin. Pour lutter contre l'insomnie, certains traitements renferment de la mélatonine.