Santé

Vache folle : découverte d'une nouvelle forme d'ESB ?

ActualitéClassé sous :vie , ESB , vache folle

D'après NewScientist.com, des scientifiques italiens auraient découvert une forme différente d'ESB, jusqu'alors inconnue, sur deux vaches différentes. Cette nouvelle forme ressemble étrangement à la forme humaine de la maladie du prion : la maladie de Creutzfeld-Jacob. Ceci accrédite la thèse selon laquelle la maladie serait passée au genre humain directement depuis le bétail.

Crédits : http://www.tsr.ch

Pour d'autres scientifiques, ce débat ne serait pas pertinent dans la mesure où il se pourrait très bien que des vaches puissent présenter des formes différentes de la maladie, suite à un mode différent de contamination. Dans certains cas d'encéphalopathies spongiformes - et l'ESB n'est qu'un type parmi d'autres -, le prion, une forme insoluble d'une protéine, s'accumule dans le cerveau. Mais dans d'autres, l'accumulation se passe différemment.

On a ainsi constaté des dépôts du prion dans différents endroits du cerveau, comme le thalamus. Les dépôts étaient arrangés en fibres amyloïdes, détectables pour les malades atteints du variant de la maladie de Creutzfeld-Jacob, mais habituellement pas chez le bétail.
Par ailleurs, la structure de la protéine du prion était légèrement différente.

Le prion est peut-être le même, mais pourrait apparaître différent du fait de son inhalation c'est à dire de sa non-ingurgitation. Cette hypothèse étant émise suite à la découverte de traces du prion dans le tissu olfactif.

En revanche, s'il est réellement différent, il pourrait être relativement répandu dans la mesure où l'on trouve les fibres amyloïdes dans le cerveau d'une vache sur vingt atteintes de l'ESB.
Heureusement, même dans ce cas là, cette variante de la maladie sera detectable par les tests de dépistages classiques mis en place contre l'ESB. Et s'il est vraiment différent, un problème supplémentaire apparaît : cette nouvelle forme de prion pourrait très bien se déclarer dans des lieux qui n'avaient pas été touchés par l'infection de l'ESB, des lieux où la vente de cervelle de bétail est souvent autorisée...