Santé

Soigner la perte d'ouïe en contrôlant un gène

ActualitéClassé sous :vie , ouïe , audition

Des chercheurs américains ont découvert que la destruction d'un gène spécifique chez la souris provoque la prolifération de nouvelles cellules ciliées dans la cochlée de l'oreille interne.

La cochlée est l'élément de l'oreille interne qui contient les récepteurs de l'audition. Cette image présente une cochlée de cobaye encore appelée limaçon. Crédit: INSERM

Ces cellules, qui sont normalement incapables de se régénérer, constituent un élément clé du système auditif. Sans elles, la transmission jusqu'au cerveau des ondes sonores converties en signaux électriques est impossible.

Zheng-Yi Chen, de la Harvard School of Medicine (Massachusetts), et ses collègues ont étudié une souris transgénique dépourvue du gène rétinoblastome Rb1, préalablement mise au point par un autre membre de l'équipe, du Tufts-New England Medical Center. Les scientifiques ont ainsi pu constater que la souris génétiquement modifiée présentait plus de cellules ciliées que la normale et que celles-ci ne cessaient de se multiplier.

Intrigués, ils ont alors entrepris de bloquer le gène Rb1 dans des cellules de l'oreille interne de souris en culture qui se sont immédiatement mises à proliférer. Les chercheurs comptent maintenant étudier comment tirer parti de cette découverte sur le mécanisme du vieillissement de l'ouie pour d'éventuelles applications thérapeutiques.