Santé

Protégez et surveillez les aires de rapaces menacés

ActualitéClassé sous :vie , rapace , épervier

« À l'époque, beaucoup considéraient les rapaces comme des sales bêtes », se souvient Jean-François Terrasse, administrateur de la LPO, pour évoquer les débuts de l'une des plus importantes actions de sauvegarde de la faune sauvage jamais menées en France : la surveillance des aires de rapaces menacés.

Protégez et surveillez les aires de rapaces menacés

Mise en place il y a plus de trente ans pour sauver les derniers faucons pèlerins, elle se déroule encore et toujours sur tout le territoire français. De début février à fin juillet, ce sont une quinzaine d'espèces d'oiseaux de proie qui sont suivies grâce à l'enthousiasme de centaines de bénévoles. En 2005, 1 642 volontaires ont participé à cette action, dont 354 se sont consacré à la surveillance des busards. La reproduction du faucon pèlerin a été suivie par 383 observateurs et le gypaète barbu, dans les Pyrénées et les Alpes, a mobilisé 350 observateurs !

La surveillance n'est pas qu'une affaire de spécialistes. Seules la patience et l'abnégation sont requises pour prétendre suivre la reproduction des rapaces. En effet, c'est un travail difficile, nécessitant une forte motivation et une importante disponibilité, notamment parce qu'elle est à recommencer chaque année. C'est pourquoi certaines régions manquent, d'une saison à l'autre, de bonnes volontés. Pourtant, c'est une occasion à nulle autre pareille de vivre dans la nature, au contact respectueux de l'intimité des oiseaux.

Parce que les rapaces sont toujours menacés, et parce que leur défense est loin d'être gagnée, la LPO s'engage sur le terrain pour les défendre jour après jour. Un appel est lancé à toutes les bonnes volontés : cette année encore, la LPO a besoin de l'aide de tous.