Santé

Le nuage de lait dans le thé : une habitude à perdre ?

ActualitéClassé sous :vie , lait , thé

Un groupe de cardiologues et d'angiologues de la clinique de la Charité à Berlin a montré que l'ajout de lait dans le thé modifie les activités biologiques de ce dernier.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Une étude, réalisée sur plusieurs jours, a consisté à proposer successivement trois boissons différentes à 16 femmes volontaires : un demi-litre de thé noir, du thé avec 10% de lait écrémé puis, comme contrôle négatif, de l'eau chaude. Les résultats montrent que le thé noir améliore la vasodilatation mais que cet effet bénéfique est inhibé en présence de lait.

Pour étayer ces observations, des études complémentaires ont été effectuées sur des anneaux aortiques et des cellules endothéliales de rat. Le thé induit alors une vasorelaxation dans les anneaux aortiques et augmente l'activité de la NO-synthase endothéliale. D'après Verena Stangl, directrice du groupe de travail, "le monoxyde d'azote est considéré comme la substance la plus impliquée dans la protection des vaisseaux sanguins contre le durcissement et la calcification". Ainsi, l'activation par phosphorylation de cette enzyme, responsable de la formation du monoxyde d'azote (NO), joue un rôle important dans la vasodilatation. Tous ces effets bénéfiques sont complètement annulés en présence de lait. Au niveau moléculaire, les caséines seraient les protéines responsables de cette inhibition. Elles formeraient des complexes avec les catéchines du thé, elles-mêmes connues pour leurs bienfaits au niveau vasculaire.

Cette action inhibitrice du lait avait déjà été suggérée dans un article paru dans Nature en 2003. Des chercheurs italiens avaient ainsi montré que le chocolat amer était bénéfique pour la circulation veineuse. En revanche, cet effet était fortement affaibli lors de la consommation de chocolat au lait.

En conclusion, comme le souligne Verena Stangl, "il est peut-être prématuré de vouloir dissuader les consommateurs de thé d'ajouter leur nuage de lait puisque même l'action protectrice du thé noir sur l'organisme est sujette à controverses."

Par Anaïs Manin.