Santé

Mort de Dolly, la première brebis clonée

ActualitéClassé sous :vie

Par le Dr. Olivier Namy, Futura

-

Le 5 juillet 1996, les chercheurs du Roslin Insitute à Édimbourg annonçaient la naissance du premier mammifère cloné à partir de cellules adultes. Cette brebis répondait au nom de Dolly. Alors que la plupart des brebis vivent entre 11 et 12 ans, Dolly est morte à 6 ans et demi après avoir commencé à manifester des maladies souvent associées à la vieillesse dès l'âge de 5 ans et demi.

Photo de Dolly.Crédit: LifeSite Daily News

Avant le clonage de Dolly, les chercheurs étaient parvenus à cloner des brebis à partir de cellules embryonnaires. La grande nouveauté du clonage de Dolly provenait du fait que la cellule utilisée ait été prélevée dans les glandes mammaires d'une brebis adulte de 6 ans et demi. Ainsi la naissance de Dolly a montré pour la première fois qu'une cellule adulte pouvait être reprogrammée pour donner un nouvel être vivant. Une des craintes principale était que Dolly naisse prématurément vieille. Dolly donna naissance à 4 brebis, la première naissance eut lieu en 1998, les trois suivantes en 1999. Ces naissance ont été d'excellentes nouvelles, prouvant qu'un animal cloné n'était pas stérile et pouvait se reproduire sans problème majeur.

Des problèmes précoces habituellement liés à l'âge.

Comme d'autres animaux clonés, Dolly possédait des télomères plus courts qu'un animal du même âge. Or il a récemment été démontré un lien direct entre la taille des télomères et l'espérance de vie (Pour en savoir plus : La taille des télomères influence l'espérance de vie). Les télomères agiraient comme une horloge moléculaire contrôlant le nombre de division de la cellule avant d'induire sa mort. En 1999, les scientifiques ont remarqué que les cellules de Dolly présentaient des signes de vieillissement. En janvier 2002, il a été annoncé que Dolly présentait des signes d'arthrite à la hanche et au genoux gauche. L'arthrite est une maladie assez commune chez les brebis, mais habituellement l'arthrite apparaît à un age plus avancé, ainsi qu'à une localisation différente. L'arthrite a été soignée efficacement grâce à des anti-inflammatoires.
La brebis Dolly a été euthanasiée cette semaine suite au diagnostic d'une maladie pulmonaire évolutive. Les chercheurs précisent qu'il faut attendre les résultats de l'autopsie pour déterminer si cette maladie est liée au fait que Dolly était un animal cloné. Cependant ils favorisent actuellement une autre hypothèse. Il est en effet possible que Dolly est été victime d'une infection progressant lentement. Même s'ils ont refusé de citer le nom de l'infection, ils ont affirmé qu'au moins une autre brebis de la ferme où se trouvait Dolly avait présentée les même signes clinique. Pour eux l'explication la plus probable est donc que Dolly ait attrapé cette infection. Cependant il est difficile de ne pas penser que la mort de Dolly peu après son 6ème anniversaire n'est peut-être pas un hasard. En effet les chromosomes ayant permis de créer Dolly avaient plus de 12 ans d'existence, ce qui est l'âge moyen de décès pour une brebis. Est-ce une simple coïncidence ?

De nombreux autres animaux clonés

Depuis Dolly, les succès du clonage reproductif chez les animaux ont permis d'obtenir de nombreux animaux clonés, notamment des cochons, des vaches, des souris, et des chèvres. Il a même été rapporté le clonage d'un chat aux Etats-Unis au début de l'année 2002. Tous ces succès ne doivent pas nous faire oublier qu'une grande majorité des essais pour obtenir des clones ont échoué. Certains foetus déformés étaient morts in utero avec des organes surdéveloppés, d'autres sont morts à la naissance ou quelques jours après. Le 2 février dernier, la première brebis australienne clonée est morte elle aussi prématurément à l'âge de 2 ans et 10 mois. Les causes de la mort sont inconnues. Au vu de tous ces résultats il est évident que nous avons besoin de plus de recul sur l'étude des animaux clonés pour déterminer quelles peuvent être les conséquences génétiques du clonage.

Une fois les analyses post mortem effectuées, Dolly sera donnée au National Museum of Scotland à Édimbourg où elle sera exposée.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.