Santé

La molécule qui détermine le destin des cellules sanguines

ActualitéClassé sous :vie , c-da-m , bêta-caténine

-

Des scientifiques ont découvert un groupe de molécules qui contrôle les quantités et types de globules présents dans le corps humain. Une défaillance au niveau de ce dispositif est souvent à l'origine de leucémies et d'autres maladies. Les chercheurs espèrent que leur découverte permettra de mieux comprendre les processus intracellulaires qui peuvent entraîner un cancer.

Double marquage de cellules leucémiques

Des scientifiques ont identifié plusieurs voies moléculaires des cellules qui contrôlent des processus biologiques majeurs, et qui sont généralement activés et désactivés par des facteurs externes afin d'aider les cellules à réagir à leur environnement. L'une d'entre elles, la voie «Wingless», qui se trouve chez la quasi-totalité des animaux, joue un rôle fondamental dans le développement tissulaire et des organes. Elle gère également les cellules souches, en décidant du moment où elles doivent rester cellules souches ou devenir d'autres types de cellules.

Dans le cadre de l'étude actuelle, les chercheurs du laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL) et l'université de Lund (Suède) ont étudié ce qui se passe lorsque la voie Wingless est trop active dans les cellules souches de sang des souris. Leurs résultats sont publiés dans le dernier numéro de Nature Immunology.

« Nous avons modifié un élément de la voie, une protéine appelée bêta-caténine, pour qu'elle se retrouve bloquée en mode de transmission », a expliqué Peggy Kirstetter de l'EMBL. « Cela a engendré des cellules dans lesquelles la voie était activée en permanence. Nous savions que la voie Wingless contribuait à la différenciation sanguine, mais nous ignorions comme les signaux étaient transmis au sein de la cellule souche hématopoïétique. »

Lorsque la voie fonctionne normalement, les cellules souches franchissent plusieurs étapes avant de devenir des globules entièrement différenciés. Quand les chercheurs ont stimulé la voie, plusieurs types de globules ont complètement disparu, tandis que d'autres ont vu leur développement bloqué à différents stades de la différenciation. Dans la moelle osseuse de la souris, certains types de cellules souches ont disparu, alors que d'autres se sont montrés trop fréquents.

Les résultats des chercheurs montrent que la bêta-caténine joue un rôle clé en déterminant si des globules se forment ou non. Qui plus est, la bêta-caténine semble faire prendre aux globules des décisions sur leur destin avant qu'ils ne quittent le compartiment des cellules souches situé dans la moelle osseuse.

Claus Nerlov de l'EMBL a expliqué les implications des conclusions de son équipe: « Nous savons qu'il existe des relations étroites avec les décisions cellulaires relatives à leur division, à leur développement ou à leur mort. Si les globules ne s'engagent pas sur la bonne voie de développement au bon moment, il est fort probable qu'ils mourront ou qu'ils entameront un type de reproduction inapproprié. Les leucémies aigues et d'autres formes de cellules cancéreuses sont le résultat de défaillances de cet ordre. Comprendre leur formation nécessitera que l'on identifie les embranchements qui, s'ils sont empruntés, entraînent ces défaillances. »