Santé

Journée mondiale de la santé 2005 : mères et enfants au centre des débats

ActualitéClassé sous :vie , Santé , avortement

L'OMS a plaisir d'annoncer qu'en 2005, la Journée mondiale de la Santé sera consacrée à la santé de la mère et de l'enfant. Ce sera aussi le sujet du Rapport sur la santé dans le monde, qui sortira dans la journée.

Dans les pays en développement, la grossesse et l'accouchement comptent parmi les premières causes de décès chez les femmes en âge de procréer et un enfant sur 12 meurt avant l'âge de cinq ans. Trop souvent, le sort de ces femmes et de ces enfants est passé sous silence ou laisse indifférent.

© OMS


En 2005, le slogan de la Journée mondiale de la Santé, "Donnons sa chance à chaque mère et à chaque enfant", lance un appel aux gouvernements et à la communauté internationale pour qu'ils accordent une plus grande importance à la santé des femmes et des enfants.

Le bien-être des sociétés dépend directement de la santé et de la survie des mères et des enfants. Quand leurs mères restent en vie et s'épanouissent, les enfants eux aussi vivent et s'épanouissent et les sociétés prospèrent. Trop de mères et d'enfants dans le monde meurent ou souffrent parce qu'ils sont malades, mal nourris et privés des soins dont ils ont besoin. Chaque année, plus d'un demi-million de femmes meurent pendant la grossesse et l'accouchement. Un petit nombre de maladies qui pourraient être évitées et traitées tuent à elles seules 10,6 millions d'enfants de moins de cinq ans. Presque tous ces décès surviennent dans des pays à revenu faible ou moyen et principalement dans les couches les plus pauvres de la population. Bon nombre d'entre eux pourraient être évités grâce au savoir et aux solutions peu coûteuses dont on dispose aujourd'hui.

© OMS

La Journée mondiale de la Santé 2005 est une occasion unique de faire prendre conscience de cette tragédie et des efforts que chacun de nous doit faire pour préserver la vie et la santé de ces membres précieux de la société. C'est aussi l'occasion d'inciter à agir, d'amener les gouvernements, les bailleurs de fonds internationaux, les organisations non gouvernementales, le secteur privé, les médias, les groupes communautaires et tout un chacun à connaître, mettre sur pied et entreprendre les activités qui augmentent durablement les chances de survie des mères et des enfants, améliorent leur santé et contribuent à leur bien-être.

But et objectifs :

© OMS

• faire prendre conscience de l'étendue de la morbidité et de la mortalité chez les mères et les enfants, des souffrances qu'ils endurent et des conséquences sur la santé en général et sur le développement socioéconomique;

• faire comprendre qu'il existe des solutions. On connaît des moyens efficaces et économiques de sauver des vies et d'éviter la souffrance. Le défi consiste à offrir une gamme essentielle de prestations préventives et curatives aux mères et aux enfants qui en ont besoin, c'est-à-dire, plus généralement, de mettre le savoir en pratique;

• d'amorcer un mouvement qui encourage la responsabilité et l'action collectives. Les familles, les groupes communautaires, les cercles professionnels, les gouvernements et la communauté internationale doivent tous autant qu'ils sont soutenir les programmes et les services destinés aux mères et aux enfants et lutter pour un meilleur accès aux services de santé de base. Chacun dans la société doit jouer un rôle.

La Journée mondiale de la Santé 2005, ainsi que les jours, les mois et les années qui suivront devraient donner lieu à des manifestations d'enthousiasme, de solidarité et de soutien, et surtout inciter à agir pour la survie, la santé et le bien-être de toutes les mères et de tous les enfants.