Santé

Découverte d'une nouvelle espèce de mammifère en Europe

ActualitéClassé sous :vie , nouvelle espèce , souris

Une équipe de chercheurs a découvert une nouvelle espèce de mammifère en Europe qu'ils ont baptisée Mus cypriacus. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une espèce de souris présente uniquement sur l'île de Chypre.

Mus cypriacus, souris propre à l'île de Chypre

Le Dr Tomas Cucchi, qui travaille actuellement à l'université de Durham (Royaume-Uni), se montre extrêmement emballé par la découverte. « De nouvelles espèces de mammifères sont en général découvertes dans des régions à forte biodiversité, comme l'Asie du Sud-Est. On pensait généralement que tous les mammifères d'Europe avaient été identifiés », a-t-il expliqué. « C'est pourquoi la découverte d'une nouvelle espèce de souris sur l'île de Chypre est tellement inattendue et exaltante ».

Mus cypriacus se caractérise par sa longue queue et une tête, des oreilles, des yeux et des dents plus grands que les autres souris européennes. Des analyses ont révélé que la souris a précédé de milliers d'années l'arrivée de l'homme sur l'île, plus que probablement emportée involontairement sur un radeau naturel. Une fois sur l'île et séparée des populations de souris continentales par la mer méditerranéenne, elle a évolué en une espèce distincte en raison de son adaptation à l'environnement local.

Le fait que l'espèce ait survécu à l'arrivée de l'homme sur l'île est exceptionnel. Avant que l'homme ne commence à coloniser les îles de la Méditerranée, nombre d'entre elles étaient le refuge d'une panoplie saisissante d'espèces telles que les éléphants pygmées et les oiseaux géants. La plupart de ces espèces n'étaient présentes que sur une île, et la quasi-totalité a disparu peu de temps après l'arrivée de l'homme dans la région. En revanche, Mus cypriacus a survécu à cette période de remue-ménage et vit à présent aux côtés des souris domestiques répandues en Europe, qui ont été introduites sur l'île par l'homme.

« La découverte de cette nouvelle espèce et l'énigme qui entoure sa survie ouvrent de nouvelles perspectives pour les scientifiques qui étudient le processus d'évolution des mammifères et les conséquences écologiques des activités humaines sur la biodiversité insulaire », a commenté le Dr Cucchi.