Les émotions négatives, si elles restent temporaires et légères, peuvent apporter un plus à l’individu. © nikodash, Fotolia

Santé

La tristesse et la mauvaise humeur ont aussi leurs bons côtés

ActualitéClassé sous :tristesse , mauvaise humeur , dépression

Mémoire, motivation, vie en société... La tristesse et la mauvaise humeur apporteraient aussi certains bénéfices. Elles ne sont pas forcément signe d'une dépression et peuvent aider l'individu à se construire et à affronter les défis du quotidien.

  • Tristesse et émotions négatives ne semblent pas les bienvenues dans une société où la recherche du bonheur tient une place importante.
  • Pourtant les émotions négatives jouent un rôle dans la vie sociale et l'adaptation de l'individu à son environnement.
  • Tristesse n'est pas synonyme de dépression.

Souvent la tristesse est considérée comme un problème dans notre société, envahie par le culte du bonheur qui s'affiche dans les publicités et les magazines féminins. Malgré ces injonctions, les sociétés occidentales n'apparaissent pas forcément plus heureuses. Or la tristesse fait partie des sentiments qu'il est normal d'expérimenter dans sa vie.

Pour Joseph Forges, professeur de psychologie à l'université de Sydney, qui rédige une tribune dans The Conversation, il est temps de redonner une importance aux émotions négatives : ces sentiments doivent être considérés comme normaux et utiles car ils sont un moyen pour que l'individu s'adapte à son environnement. 

La tristesse, la colère sont des sentiments très présents dans l'art. Les tragédies grecques ou shakespeariennes s'en font l'écho. Idem en musique, les thèmes tristes ont été développés par de grands compositeurs (Beethoven, Chopin et bien d'autres). Qui n'est pas sensible en effet à la beauté d'une chanson triste ou mélancolique ? En 2014, il a même été montré que la musique triste peut apporter du bien-être... Les sentiments négatifs peuvent aussi stimuler la création artistique.

Certes, une tristesse intense et qui dure dans le temps devient pathologique si elle s'inscrit dans le cadre d'une dépression qui doit être soignée. Mais une mauvaise humeur temporaire et légère n'a rien de grave. Les émotions négatives sont des signaux d'alarme inconscients et automatiques qui nous aident à nous concentrer sur des situations difficiles au lieu de les ignorer. Elles sont aussi des signes qui jouent un rôle important dans notre vie sociale : les personnes qui expriment leur tristesse attirent l'empathie, la compréhension de leur entourage qui pourra leur venir en aide.

Montrer sa tristesse, c’est aussi permettre aux autres de nous venir en aide. © bunyarit, Fotolia

Une meilleure mémoire, plus de motivation et d’altruisme

Différentes études ont montré les bénéfices des émotions négatives. Dans des expériences, il est possible d'agir sur l'humeur des participants par exemple en leur montrant des films gais ou tristes, puis d'évaluer leurs changements de comportements. Des travaux ont montré qu'une humeur négative donne de la motivation : lorsque des personnes gaies ou tristes doivent exécuter une tâche mentale complexe, celles qui sont de mauvaise humeur persévèrent plus, passent davantage de temps à cette tâche et donnent plus de bonnes réponses.

Autre exemple : des sentiments négatifs peuvent améliorer la mémoire. Dans une étude de 2008, les chercheurs ont étudié les effets d'une mauvaise humeur liée à la météo. Des personnes qui faisaient du shopping lors de journées ensoleillées ou nuageuses voyaient dix objets inhabituels dans un magasin. Ils devaient plus tard se les rappeler. Résultats : les consommateurs de mauvais poil se souvenaient mieux des détails. La mauvaise humeur peut aussi améliorer la mémoire visuelle.

Joseph Forgese explique aussi qu'une mauvaise humeur peut conduire les gens à porter plus d'attention aux autres, à se comporter de manière plus équitable et moins égoïste envers autrui.

Le chercheur conclut qu'en donnant trop d'importance au bonheur, nous ne tirons pas profit des vertus de la tristesse et nous risquons plus de déceptions.