Santé

Tuberculose bovine : un nouveau scandale alimentaire au Royaume-Uni ?

ActualitéClassé sous :Santé , tuberculose , agent de la tuberculose

De la viande provenant de bovins souffrant de tuberculose serait en vente au Royaume-Uni. Le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales se veut cependant rassurant, et affirme que le risque de transmission à l'Homme est extrêmement faible. Les Britanniques doivent-ils pour autant consommer de la viande malade ?

La tuberculose bovine se transmet au sein d'un troupeau par les voies respiratoires. © mastrobiggo, Flickr, cc by nc sa 2.0

Le 30 juin 2013, au Royaume-Uni, le Sunday Times déclarait que 10.000 vaches souffrant de tuberculose avaient été abattues et vendues pour la consommation humaine par le Defra, le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales. Selon ce journal, la plupart des supermarchés refuseraient d'acheter cette viande, mais elle circulerait néanmoins chez certains traiteurs et chaînes de transformation. De la nourriture à base de viande contaminée serait donc au menu de certains hôpitaux et écoles.

La tuberculose bovine est une maladie infectieuse causée par la bactérie Mycobacterium bovis, qui appartient à la même famille que Mycobacterium tuberculosis, l'agent responsable de la tuberculose humaine. Elle attaque les voies respiratoires des ruminants domestiques et sauvages, mais peut également se transmettre à d'autres mammifères comme les sangliers, les renards et les blaireaux. Le gouvernement britannique a d'ailleurs récemment donné son accord pour l'abattage de 5.000 blaireaux pendant l'été, afin de limiter la propagation de cette maladie dans les élevages bovins.

Le gouvernement britannique prévoit l'abattage de 5.000 blaireaux pour limiter la propagation de la tuberculose bovine. © Andrea, Flickr, cc by nc nd 2.0

La tuberculose bovine peut aussi atteindre l'Homme. Les symptômes incluent une forte fièvre, des diarrhées et une toux persistante. Même si la transmission est peu fréquente, elle existe bel et bien. La Health Protection Agency du Royaume-Uni a signalé 570 cas humains d'infection par Mycobacterium bovis entre 1994 et 2011.

Vers une nouvelle affaire de viande contaminée ?

Les personnes en contact régulier avec des animaux contaminés sont les plus à risque. Ils peuvent contracter la maladie par inhalation de gouttelettes d'aérosols contenant la bactérie, ou par contact direct avec une plaie. Une autre source de contamination est la consommation de lait non pasteurisé. Par contre, aucun cas de transmission par ingestion de viande provenant d'un animal malade n'a été recensé.

Et c'est là que le bât blesse. Le Defra se veut rassurant, et a déclaré que le risque de contracter la tuberculose en mangeant de la viande contaminée était très faible. Il estime que l'annonce du Sunday Times est alarmiste, irresponsable et inquiète pour rien la population. Selon cet organisme, toutes les viandes sont soumises à des contrôles rigoureux de sécurité alimentaire. Mais qu'en est-il vraiment ? Se dirige-t-on vers un nouveau scandale alimentaire ?