Santé

Le venin d'araignée au secours des neurones

ActualitéClassé sous :médecine , venin d'araignée , venin

Des chercheurs du Campus de Ribeirao Preto de l'Université de Sao Paulo (Brésil) ont isolé une molécule, la Parawixin1, qui présente un fort potentiel en tant que neuroprotecteur. La substance est extraite du venin d'une araignée commune en Amérique du Sud, la Parawixia bistriata.

L'araignée Parawixia bistriata. Crédits USP

Ces travaux sont considérés par les éditeurs de la revue nord-américaine Molecular Pharmacology comme l'une des pistes les plus prometteuses pour le développement de médicaments contre des maladies telles que la sclérose latérale amyotrophique, la maladie d'Alzheimer, la sclérose en plaques et la schizophrénie.

Lors de tests sur des rats, les scientifiques ont découvert que cette substance permet de protéger les cellules neuronales des effets dévastateurs d'un excès de glutamate, acide aminé essentiel au métabolisme humain. La Parawixin1 permet d'éviter la mort cellulaire qui est normalement entraînée par un tel excès. Dans le cas des maladies auto-immunes, la substance peut agir comme une sorte d'aspirateur à glutamate.

La Parawixin1 est une molécule très petite, ce qui devrait faciliter sa description et sa reproduction en laboratoire. Le responsable des recherches, Joaquim Coutinho-Netto, ajoute qu'elle ne devrait pas entrainer d'effets collatéraux du fait de son action très spécifique et qu'elle agit en très petite quantité. Les prochaines échéances sont de décrire sa structure, de faire une demande de brevet et de tenter de la synthétiser.

Par Maxence Motte

BE Brésil numéro 118 (27/06/2008) - CenDoTeC / Ambassade de France au Brésil / ADIT - www.bulletins-electroniques.com/actualites/55147.htm