Santé

Stress : nous sommes plus angoissés aujourd'hui qu’il y a 25 ans

ActualitéClassé sous :médecine , stress , niveau de stress

Relaxnews

Les gens d'aujourd'hui sont bien plus stressés qu'il y a 25 ans, surtout les femmes, les personnes les plus modestes et les moins diplômées. Mais avec l'âge, l'angoisse se dissipe peu à peu.

Le stress n'est pas sans conséquence sur la santé. Il se manifeste physiologiquement par une élévation du taux de certaines hormones (corticoïdes, catécholamines) qui dérégulent le système immunitaire. Il faut apprendre à rester zen ! © SVLuma, shutterstock.com
  • À lire, notre dossier complet sur le stress 

Une étude américaine vient étayer un fait que de nombreux chercheurs soupçonnaient déjà : nous sommes plus stressés aujourd'hui qu'il y a 25 ans.

« Les données montrent que le stress a augmenté avec le temps », explique l'auteur de l'étude Sheldon Cohen, directeur du laboratoire de l'étude du stress de la Carnegie Mellon University (Pittsburgh), dans l'édition en ligne du mois de juin de la revue Journal of Applied Social Psychology.

Au terme de trois études différentes menées en 1983, 2006 et 2009, les résultats montrent que les personnes qui souffrent le plus du stress sont les femmes, les personnes aux revenus les plus faibles et celles au niveau d'éducation les moins élevés. Les hommes sont plus susceptibles de s'angoisser pendant des périodes de difficultés financières.

Certains métiers sont facteurs de stress, mais les personnes sans emploi figurent parmi les plus anxieuses d'après cette étude. © Scott Griessel, Fotolia

Le stress se dissipe peu à peu avec les années

Mais tout n'est pas négatif dans cette étude : elle montre par exemple qu'avec l'âge le niveau de stress baisse.

« Les trentenaires sont moins stressés que leurs pairs âgés de 20 ans, et les quadragénaires sont moins anxieux que les trentenaires », explique Sheldon, qui a étudié le lien entre stress et maladie depuis 35 ans. Les retraités enregistrent des taux de stress les plus bas de l'étude.

Les trois études ont utilisé l'outil mis en place par Sheldon Cohen (Perceived Stress Scale) qui évalue le degré de stress ressenti par les sujets. Les 6.300 personnes qui ont participé ont dû répondre à une série de questions afin de l'évaluer.

L'équipe dirigée par Sheldon Cohen a par ailleurs récemment découvert que le stress réduisait la capacité du corps à réguler les inflammations, ce qui accroît les risques de maladie.

Pour lutter contre le stress, le site spécialisé WebMD recommande de demander de l'aide à ses amis ou sa famille, de bien se reposer et de faire régulièrement du sport. Il est aussi conseillé de bien se nourrir, de ne pas fumer et de limiter sa consommation d'alcool.