Santé

Reprogrammer des cellules en neurones pourrait soigner la schizophrénie

ActualitéClassé sous :médecine , biopsie , cerveau

C'est une première mondiale : une équipe brésilienne a transformé en neurones des cellules de peau provenant de patients schizophrènes. De quoi mieux comprendre cette maladie actuellement incurable et donc espérer la soigner un jour. Explications.

La reprogrammation de cellules en neurones permettra-t-elle enfin de soigner la schizophrénie ? © Milos Luzanin/shutterstock.com

On sait depuis peu reprogrammer des cellules, notamment de peau, pour les transformer en un autre type cellulaire, ce qui ouvre de nouvelles possibilités pour la recherche médicale. On peut ainsi réaliser des modèles cellulaires pour étudier une maladie et on espère un jour pouvoir prélever les propres cellules d'un patient, par une simple biopsie, pour mieux comprendre sa pathologie et personnaliser son traitement. C'est cette voie qu'ont suivie des chercheurs brésiliens pour étudier la schizophrénie, une maladie mentale aujourd'hui incurable et qui touche 1 % de la population mondiale.

L'équipe de Stevens Rehen, du Lance/UFRJ (Laboratório Nacional de Células-tronco Embrionárias, université de Rio de Janeiro), est parvenue à reprogrammer des cellules de la peau de patients schizophrènes et à les transformer en neurones. « Nous avons utilisé une biopsie de peau (de la nuque) d'une patiente schizophrène, avons reprogrammé ces cellules et les avons transformées en neurones », a déclaré Stevens Rehens à l'AFP peu avant de présenter son travail à l'Académie brésilienne des sciences à Rio de Janeiro.

Le scientifique explique que cette méthode ouvre « un accès à un matériel de cerveausans ouvrir la tête du patient ». « Cela facilitera la possibilité d'identification de nouveaux médicaments pour les troubles mentaux », a souligné le chercheur, dont l'étude 100 % brésilienne sera publiée dans la revue américaine Cell Transplantation.

En France, 500.000 personnes souffriraient de schizophrénie. © Djuliet, Flickr CC by nc-nd 2.0

Enfin un traitement efficace contre les troubles mentaux ?

« Nous pourrons tester des centaines de traitements pour les troubles mentaux en même temps, a-t-il ajouté. Il y a trois recherches dans le monde sur ce sujet, mais la nôtre est la première qui ait réussi à reconvertir une marque biochimique (une caractéristique de cellule qui n'apparaît que chez les schizophrènes) d'une cellule », a précisé le scientifique.

M. Rehen, directeur du Laboratoire national de cellules souches , et son équipe ont isolé les cellules de onze schizophrènes. En deux mois les cellules ont été isolées et multipliées en laboratoire. Ensuite, elles ont été reprogrammées au moyen d'un virus contenant les gènes spécifiques de cellules embryonnaires. Leur conversion en neurones, en à peine 40 jours, a permis d'identifier une anomalie dans le métabolisme des cellules des schizophrènes.