Santé

Programme santé et environnement 2011

ActualitéClassé sous :médecine , Santé , Environnement

Les ministères en charge de l'écologie et de la santé viennent de présenter leurs principales priorités pour 2011. Au programme, l'amélioration de la qualité de l'air intérieur et extérieur, le développement de la biosurveillance, et un accroissement de la lutte contre la pollution chimique et le bruit.

L'impact de la pollution sur la santé est un sujet pris au sérieux par les ministères en charge de la santé et de l'environnement. © Phovoir

Les ministères de l'Écologie et de la Santé présentent leurs projets pour l'année 2011. L'information des consommateurs sur les substances volatiles émises par les produits de construction et de décoration sera accentuée. Un renforcement des règles d'étiquetage est également prévu, concernant les peintures, dalles PVC, sols stratifiés, parquets, moquettes...

Celui-ci permettra ainsi de disposer d'une information complète sur les niveaux d'émission des dix substances les plus préoccupantes pour la santé, et cela dès le 1er janvier 2012. Des mesures de la qualité de l’air seront mises en œuvre dans cent cinquante établissements scolaires, et dès 2015 cette surveillance sera étendue à tous les lieux accueillant des populations sensibles.

Impact de l'environnement sur la santé

Début mars, une étude ambitieuse et de longue durée sera lancée auprès de 20.000 enfants et adolescents. Baptisée ELFE (pour Étude longitudinale française depuis l'enfance), cette cohorte sera suivie de la période intra-utérine à l'âge de 20 ans. ELFE doit notamment permettre d'évaluer l'impact de l'environnement sur le développement et la santé. Un autre travail devrait commencer en 2012. Il portera sur une population de 5.000 sujets de 6 à 75 ans, dont l'imprégnation par certaines substances - métaux lourds, phtalates, dioxines, pesticides... - sera évaluée.

Par ailleurs, un plan d'action national sur la réduction des résidus médicamenteux dans l’eau devrait être présenté courant 2011. Quant aux cartes de bruit des grandes infrastructures de transport et des grandes agglomérations, elles seront publiées avant la fin de l'année.