Santé

Le Motilium pour faciliter l'allaitement : un usage dangereux

ActualitéClassé sous :médecine , Motilium , Allaitement

Le Motilium (dompéridone) est un médicament antinausées, dont un des effets secondaires est la production de lait par les glandes mammaires. Certaines femmes l'utilisent ainsi afin de stimuler la lactation, mais l'Afssaps met en garde contre cette utilisation hors-AMM, car le médicament présente d'autres effets indésirables graves.

En France, une femme sur deux allaite son bébé. Le Motilium ne doit pas être utilisé pour faciliter la lactation. © Phovoir

Non, le Motilium (dompéridone) ne doit pas être utilisé pour stimuler la lactation ! L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) met en garde sur les risques associés à l'utilisation hors-AMM de ce médicament. Lequel rappelons-le, est seulement un antinauséeux !

La dompéridone est une molécule utilisée en France depuis 1980. Elle vise à « soulager les nausées, les vomissements, les sensations de ballonnements, les gênes et régurgitations gastriques (remontées du contenu de l'estomac dans la bouche) », précise l'Afssaps.

Le Motilium utilisé... pour stimuler la lactation !

Seulement, l'un des effets secondaires de ce médicament est la galactorrhée, autrement dit, la production de lait par les glandes mammaires. Et il semble que de plus en plus de femmes y recourent pour faciliter l'allaitement !

Pour le Motilium comme pour tous les autres médicaments, il est primordial de respecter l'utilisation prescrite. © Wikimedia, CC

« Cet effet indésirable s'explique par son action antagoniste de la dopamine, un neurotransmetteur qui inhibe au niveau de l'hypophyse, la sécrétion de prolactine, l'hormone qui déclenche la lactation », poursuit l'Agence. « La dompéridone n'a pas d'autorisation dans la stimulation de la lactation. Cette indication n'est reconnue par aucune autorité de santé, ni en Europe ni aux États-Unis. »

Des risques cardiaques importants

Par ailleurs, l'Afssaps indique que « la prise de dompéridone peut s'accompagner d'autres effets indésirables pouvant être graves, notamment des effets cardiaques ». Dans une lettre adressée aux professionnels de santé le 6 décembre dernier, elle citait notamment les résultats d'études épidémiologiques ayant mis en évidence une association entre la prise de dompéridone et une augmentation du risque d'arythmies ventriculaires graves et de mort subite.

Elle ajoute que « ces risques sont à prendre en compte chez la femme allaitante et potentiellement chez le nouveau-né allaité. Le rapport bénéfice/risque de la dompéridone dans la stimulation de la lactation n'a jamais été évalué. » Elle insiste : « la dompéridone ne doit donc pas être utilisée dans cette indication qui est en dehors du cadre de son autorisation de mise sur le marché. »