Santé

Gueule de bois : le Blowfish est-il le remède miracle ?

ActualitéClassé sous :médecine , gueule de bois , remède miracle

La FDA vient d'autoriser la mise sur le marché d'un médicament, le Blowfish, qui éviterait la désagréable gueule de bois. Qu'en pensent les experts ?

La gueule de bois se manifeste notamment par des maux de tête. Aux États-Unis, le Blowfish permettrait d'enrayer les symptômes d'une consommation excessive d'alcool la veille. © Peter Hellberg, Flickr, cc by sa 2.0
  • Tout savoir sur l'alcool grâce à notre dossier complet 

Bouche sèche, maux de tête ou d'estomac. Qui n'a jamais connu de lendemain de fête un peu difficile en affirmant qu'on ne l'y reprendrait plus ? Certains industriels, que n'aurait pas reniés l'apothicaire des Aventures de Lucky Luke, l'ont bien compris. Chaque année en période de fête, d'aucuns affirment avoir déniché le remède miracle pour éviter la gueule de bois. Qu'en est-il réellement ? Michel Craplet, médecin délégué de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) donne sa réponse.

L'an passé, on s'intéressait à certains produits censés réduire l'alcoolémie ou les effets indésirables de l'alcool. Résultat, et sans grande surprise, l'intérêt de telles solutions laissait les spécialistes dans l'expectative.

Cette année, et dans un timing parfait pour les fêtes, c'est un nouveau produit qui fait son entrée sur le marché (américain uniquement). Le Blowfish est un remède inventé par Brenna Haysom, diplômée de l'université d'Harvard. Sur son site Internet, elle explique s'être inspirée de ses propres lendemains difficiles pour trouver cette solution potentiellement efficace.

Le Blowfish n'est pas une révolution contre la gueule de bois

Ce médicament, le Blowfish, se compose de 1.000 mg d'aspirine, de 120 mg de caféine, de 810 mg de sodium et de 25,5 mg de phénylalanine. « Ce produit agit uniquement sur les symptômes liés à une consommation excessive d'alcool, explique Michel Craplet. La forte dose d'aspirine permettra de lutter contre les maux de tête. Mais attention, les excès auront irrité votre tube digestif. Et l'aspirine risque d'aggraver cette irritation et d'entraîner des effets indésirables sur le plan digestif. Elle est entre autres déconseillée aux patients connaissant des antécédents d'ulcères. »

Les ambiances festives sont favorables à une consommation excessive d'alcool qui dérégle l'organisme. La migraine associée à la gueule de bois provient de la déshydratation provoquée par cet excédent d'alcool. Le Blowfish ne doit pas être considéré comme le remède antigueule de bois. © The Suss-Man, Flickr, cc by nc nd 2.0

La caféine de son côté est utilisée pour redonner un coup de fouet, le sodium pour compenser les pertes en sels minéraux et la phénylalanine pour lutter contre les désagréments gastriques. La découverte de Brenna Haysom n'a donc rien de révolutionnaire. « Ce n'est qu'une compilation de traitements déjà existants continue Michel Craplet. Un pansement gastrique et du paracétamol auraient le même effet. » Le tout pour un peu plus de 38 euros la boîte de 50 sachets...

Le spécialiste est catégorique. « On ne peut pas empêcher les gens de boire les soirs de fête. On peut tout de même leur conseiller de rester raisonnables. Par ailleurs il est important de s'hydrater, et ce bien avant la soirée. Car, contrairement à une idée largement répandue, l'alcool déshydrate. Ce qui est responsable du mal-être du lendemain. Une sensation de soif signifie que le mal est déjà là. Il est donc important de boire de l'eau avant, pendant et après la fête. »